Société

Alors que les habitants de certaines communes des environs d’Ambatondrazaka ont cru que le cauchemar est fini, l’insécurité est revenue sur le devant de la scène dans cette ville principale du grenier du pays. Le soir du jeudi, six dahalo armés ont fait une incursion dans un village de la périphérie d’Ambatondrazaka. Des coups de feu ont été entendus, selon l’information. Après avoir semé la terreur chez quelques familles d’éleveurs locaux, les agresseurs s’étaient emparés de quelque 14 boeufs.  
Les dés sont jetés. Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel (MENETP) vient d’émettre le verdict sur le calendrier scolaire à adopter. « Le Gouvernement a déjà validé le retour de l’ancien calendrier scolaire, c'est-à-dire celui composé de 3 trimestres, d’octobre en juillet », lance Marie Thérèse Volahaingo, ministre reconduite à ce poste. « Les parents se sont plaints d’une année scolaire trop longue, occasionnant des dépenses supplémentaires assez conséquentes. Le Président de la République et le Gouvernement font de l’intérêt de la population une priorité, d’où la considération des plaintes et requêtes tant des parents que des responsables…
L’insécurité prend une proportion vraiment alarmante dans la ville de Toamasina. Vers 2h du matin hier, c’était au tour du domicile du candidat député et non moins maître Tody Arnaud d’être le théâtre d’un assaut sanglant de bandits dans la parcelle 21/11.  Au  nombre de deux, et de surcroît cagoulés, ces derniers n’ont pas hésité à faire usage de leurs armes. Résultat, une locataire, puisqu’il s’agit d’une femme, et qui n’est autre que la belle-sœur du maitre des céans, a été blessée. Le sang a giclé.  

Taxi-be - Insupportable racolage de passagers

Publié le jeudi, 25 juillet 2019
L’on ignore depuis quand le phénomène est apparu mais ce dont on est certain, c’est qu’il n’a pas toujours existé. Il s’agit des bruyants racolages de passagers auxquels se livrent les receveurs de taxi-be à chaque arrêt. La nuisance est particulièrement insupportable aux primus, lorsque plusieurs véhicules sont simultanément en arrêt pour une durée relativement longue.  
 Après leur arrestation par les policiers du 7ème Arrondissement, le 18 juillet dernier à Andohatapenaka, deux auteurs présumés d’arnaque, un Malagasy et un Camerounais, ont été placés provisoirement en détention à la prison d’Antanimora. Motifs : utilisation de faux billets de banque et escroquerie. L’un d’eux prétendait savoir fabriquer des faux billets de banque et était à la recherché de clients. Il a porté son choix sur des affairistes comme cibles.L’escroc propose à son interlocuteur que si celui- ci lui donne 3 millions d’ariary, il échangera cette somme contre des fausses coupures d’une valeur de 9 millions d’ariary. Pour mieux…

Ivandry - Inauguration de la rue Zafy Albert

Publié le mercredi, 24 juillet 2019
Sur le chemin de la démocratie et de la réconciliation nationale. Tel est le thème de la cérémonie d’inauguration de la rue Zafy Albert, hier. Longeant de 700m, ce tronçon de route qui porte le nom l’ancien Chef de l’Etat malagasy, commence au stade d’Alarobia jusqu’au virage menant vers Analamahitsy. D’après fils du défunt, Zafy Richard, la famille a choisi le 5ème Arrondissement pour porter le nom de l’ancien Président, un lieu que ce dernier a tant aimé. « Jusqu’à sa mort, le Professeur n’a jamais quitté cet endroit pour aller vivre au Palais présidentiel ou ailleurs », se souvient-il. Madame le…
Le week-end dernier, des gangs de la ville de Toamasina, dans l'Est du pays, ont réussi à faire main basse sur une recette totale de 80 millions d'ariary. Une somme réunie à l'issue d'une série de braquages ayant visé plusieurs points de distribution de carburant locaux. Un hold-up est survenu près de l'église catholique à Anjoma. A la lumière du déroulement de l'attaque, il semble clair que ses auteurs auraient tout planifié.

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff