Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 28 octobre 2021

Vendredi
Malm Martiora
De la musique urbaine au menu avec Malm Martiora. Ce groupe, considéré comme la coqueluche des jeunes, tient désormais sa place dans le showbiz. Pour finir le week-end en beauté, il donne rendez-vous au Blue Moon Café, Tanjombato, ce soir à 19h. Une occasion de le voir performer en live pour toute une soirée.
Oladad
Il fait partie de ces groupes qui sortent des sentiers battus de la variété classique pour mettre en valeur la musique du terroir. Oladad ne renie pas ses racines fianaroises, tout en étant parfaitement en harmonie avec son époque. Depuis son « Afindrafindrao » remis au goût du jour, le groupe a conquis un public jeune, mais il ne déplaît pas non plus aux gens plus âgés. Ce soir, Oladad allumera la scène du Fast Food à Ankatso II à partir de 20h.
Jaojoby et Eusebia
Ce soir, Jaojoby et sa fille Eusebia seront à l’affiche chez lui au Jao’S Pub Ambohipo à partir de 20h. Une occasion que ne rateront certainement pas tous les fans du chanteur mais également les mélomanes car avec Jaojoby, on s’attend toujours à des surprises.  Oui, c’est le roi du « salegy » mais il s’agit également d’un « bluesman » qui ne cesse de surprendre.
Elidiot
Une soirée qui s’annonce chaude. Et oui, Elidiot affiche actuellement une ascension fulgurante dans le showbusiness local. L’interprète de « Magnanyioh », « Aza latsaigny », « Ngôma lehilahy », « Aza mipaipay »,... ne cesse de donner son maximum pour satisfaire ses  fans. Ce soir, le chanteur va monter sur la scène de Le Glacier à Analakely à partir de 20h. Ça va chauffer à fond du côté du centre-ville lors de ce vendredi joli !  

Samedi
Farakely et Laza
L’occasion se présente à nouveau pour les fans de Farakely. Ce soir, la chanteuse sera sous le feu des projecteurs pour une soirée acoustique. Elle sera même accompagnée du chanteur Laza. Avec ses deux  albums « Tafaray isika roa» et « Nofiko », l’artiste a réussi son pari et s’est imposée dans le paysage musical. Aujourd’hui, elle s’est fait un nom et a déjà partagé la scène avec de grandes stars. Il faut savoir que Farakely est une artiste à part entière qui n’a rien à envier à ses pairs. Le rendez-vous est donné demain au Piment Café, Behoririka à partir de 15h.
KR 78
Que du lourd ! Demain, le groupe de « Groove Thrash Metal » KR 78 est à l’affiche du No Comment Bar, situé à Isoraka, samedi à 20 heures. Un évènement à ne pas rater sous aucun prétexte pour les hardos. Il faut noter que le « Groove Thrash Métal » de KR 78 est un genre de musique rock reliant le style progressiste et quelques influences de la musique malagasy. Ce groupe s'est formé à Antsirabe en 2008. Le nom KR signifie « Kôfa atambatry ny Rock », et le chiffre 78 correspond au nombre d’heures qu’ils ont mis pour trouver un nom. Pour voir leur performance, il suffit de visiter le « No Comment Bar » demain soir.

Dimanche
« Talatamaty M’fety »
Week-end spécial. Ce dimanche, le « Kianja Maitso Tsiafoy », sis à Amborompotsy-Talatamaty,  accueillera sept talents les plus populaire de la Capitale. Ainsi, Wada et Yoongs, Tif à Tif, Marion, Johane, Rumik Family, Princy et le groupe de rap Gas’ta se retrouveront sur la même scène pour le plus grand bonheur des fans mais surtout les adolescents. Des jeunes artistes jouant différents styles de musique actuels vont mettre de l’ambiance inouë ce dimanche. En tout cas, une chose est sûre : avec cette affiche, ceux qui viennent de passer une semaine chargée prendront le temps pour s’amuser et se déstresser.

Gothlieb
Toujours présent. Gothlieb, le célèbre humoriste ou l’artiste à multiples facettes, dont le talent n’est plus à présenter au public, sera de nouveau là pour faire rire aux larmes les spectateurs et les divertir à fond à travers des sketchs, saynètes, blagues, plaisanteries ainsi que des chansons. Cette fois-ci, l’humoriste présentera son nouveau volet  «Vava Latsaka Tsisy S» au CCEsca Antanimena, ce dimanche à partir de 15h. Un nouveau rendez-vous à ne pas rater !  

Lundi
Lôla et compagnie
Après une longue attente, la célébration du vingtième anniversaire de scène du chanteur Lôla aura bel et bien lieu ce lundi 1er novembre au Palais des Sports, Mahamasina à partir de 15h 04. Quelques tours d’horloge pour replonger dans des souvenirs et revivre des moments inoubliables. C’est ce que Lôla et son équipe nous proposeront via un concert intitulé « Tiako loatra ianao ». Et comme un anniversaire ne se fête pas tout seul, Lôla a invité de nombreux amis pour partager la scène avec lui. Parmi les invités, on retrouvera Njakatiana, Do Rajohnson, Farakely, Melky, Black Nadia, Stéphanie, Safidy, Nate Tex et Denise.
Green
Du rock à l’ancienne, comme les aiment les puristes, c’est ce qui sera au menu au Théâtre de verdure Analamaitso, situé à Analamahitsy, ce lundi à 15 heures tapantes. Ne se produisant que rarement, Jacquot et ses potes, pour ces retrouvailles avec les inconditionnels du groupe, vont reprendre tous leurs tubes et toutes les chansons avec lesquelles on les a connus. Des sons très intenses et de l’émotion  attendront ceux qui vont décider de visiter cet antre de la Capitale.





Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff