Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 11 novembre 2021


Vendredi
Tovo J’Hay
Ce soir, les retrouvailles avec monsieur « poetic lover » sentiront sûrement la nostalgie. L’objectif est de faire revivre les beaux moments du passé durant quelques tours d’horloge. Ainsi, avec Tovo J’hay, l’ambiance promet d’être chaude et le chanteur lui-même s’est dit fin prêt à passer un moment  inoubliable  avec ses fans. De nombreuses chansons seront au menu durant cette soirée, allant de « Teny mamy », « Tia Tokoa » jusqu’au « Angolanao ». Bref, que des chansons d’amour comme les groupies les aiment. Des séquences acoustiques vont être également mises en exergue pour mieux fredonner à cœur avec le public, mais des rythmes pour le faire vibrer ne seront pas non plus négligés. Rendez-vous au Piment Café ce soir à 21h.

Erick Manana
Pour son retour, Erick Manana retrouvera son public ce soir au Ccesca Antanimena à partir de 19h. « Feo tokana, Gitara iray », tel est l’intitulé du show choisi par le chanteur pour ce come-back. Après deux années d’abscence, l’artiste revient dans la Capitale dans une version en concert assis. Il chantera avec son public le meilleur de son répertoire, l’un des plus appréciés du monde de la musique depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, notamment avec les morceaux comme « Razilinà », « Tsy ferana ». Avec ce grand compositeur, que ce soit dans une grande ou petite salle, Erick Manana est toujours enchanté à chaque fois d’entendre son public connaître par cœur les paroles de ses chansons. Demain samedi 13, une autre soirée est prévue au Rilatsio Buffet, By-Pass à partir de 21h. Erick Manana y retrouvera ses camarades de scène Lôlô sy ny Tariny et Feo Gasy. Et enfin, le 14 novembre, il tiendra un atelier auprès des apprentis du CSM à Isoraka. Trois rendez-vous  pour se ressourcer et partager un moment de convivialité et de partage avec ce grand artiste.

Kabôsy Spirit
Pour les adulateurs de la musique du terroir, le groupe Kabôsy Spirit sera de nouveau sur scène à la Teinturerie Ampasanimalo, ce soir à partir de 19h 30. Un concert exceptionnel avec un groupe de musiciens les plus créatifs de la Grande île. Une soirée inhabituelle où Kabôsy Spirit fera revivre ses plus beaux morceaux inclus dans son album « Tonga mamangy ». Le groupe va casser les codes musicaux avec ses titres phares comme « Asio resaka », « Kila olo » ou encore « Mifatotra ».

Samoela
Un vendredi joli animé par une formation qu’on ne présente plus en matière d’animation. Depuis sa présence dans le showbiz tant sur le plan national qu’international, Samoëla reste une grande référence dans le milieu des chansons à texte. Classé dans le rang des auteurs-compositeurs et interprètes de haut niveau, il excelle aussi dans son statut de musicien polyvalent. Souvent armé de sa guitare et de son « kabôsy », ses deux instruments de prédilection, Samoëla sait comment donner plaisir à ses fans. Pour un vendredi animé, rendez-vous au Noor Tower, Ambohitrarahaba à 20h.

Kenny & Kifr
Un show à marquer dans un agenda car ces deux jeunes hommes sont des chanteurs très exceptionnels qu’il faut suivre de près. Quand Kenny et Kifr partagent la même scène, une soirée explosive est attendue. Cette fois-ci, ce sera au Jao’s Pub Ambohipo. Rendez-vous donc ce soir avec ces deux jeunes artistes de la musique actuelle pour éventuellement chauffer les noctambules. En tout cas, une chose est sûre : avec cette affiche, ceux qui viennent de passer une semaine chargée prendront le temps pour s’amuser et se déstresser.

Kiaka
Après une série de concerts à l’extérieur de la ville des milles, le groupe Kiaka et de retour pour satisfaire ses fans d’Antananarivo, surtout ceux résidant du côté de l’aéroport. Effectivement, le groupe sera en concert à l’hôtel Les Cygnes à Ivato, ce soir à partir de 21h. Nini et son équipe vont aligner leurs titres les plus connus durant quelques tours d’horloge. De « Rovako » à « Atolotro anao », en passant par « Rock’n roll namako » ou encore « Nofy », la jeunesse des années 90 va avoir droit à une soirée des plus enflammées.

Mbola Talenta & Rondro
Mbola Talenta avec sa guitare va encore entamer une soirée au Frichti, Nanisana à partir de 20h. Il sera accompagné de la chanteuse Rondro. Ensemble, ils vont reprendre quelques répertoires du genre folk malagasy mais interprèteront également des titres que Rondro affectionne particulièrement. Le public aura droit à des « kalon’ny fahiny », du jazz, de la musique country,… La monotonie, certainement, ne sera pas au rendez-vous.

« Tenaben’ny boky »
Il n’est pas encore tard de visiter la foire « Tsenaben’ny boky » pour ceux qui ont raté l’ouverture de l’événement, mardi dernier. En effet, la manifestation se poursuit et ne se terminera que ce samedi 13 novembre dans la grande cour de la Bibliothèque nationale, Anosy. Une multitude de livres attendent les visiteurs, entre autres des livres pour la jeunesse, romans, BD et bouquins pour enfants, que ce soient en langue malagasy ou en français… tout cela à moindre coût. Sans oublier la présence de plusieurs écrivains très célèbres qui viendront partager envers les amoureux des livres leurs expériences dans le domaine de l’écriture.


Samedi
Festival du rire
Après quatre jours d’amusement, le festival du rire « Jôkôsô » se clôturera demain au centre culturel malagasy (IKM), Antsahavola. Au programme, dans la matinée aura lieu la restitution des ateliers qui sera animée par Miranto Godar, Dera Valisoa, Tsik’Mehy, Vatosoa Rakoto, Onitriniaina, Enjana Vitika Tsopo. Au cours de l’après-midi, l’Ivokolo Analakely accueillera les humoristes tels que Raytra Belaw’yck, Gothlieb, Riri & Aldini, Costa Misely, César Legrand, Aina Maharavo, Ahorim, Hery & Doda, Finengo Mahasaky, Zina Rabedaoro pour la clôture officielle des festivités.

Silo
Ses fans avaient l’habitude de retrouver Silo tous les vendredis 13. Par contre, cette fois-ci, la treizième journée du mois sera un samedi. Mais cela ne changera rien car avec Silo, on s’attend toujours à beaucoup de surprises. Avec ce multi-instrumentiste, les évènements se suivent mais ne se ressemblent jamais. Quand Silo se retrouve aux commandes, les tubes, même les plus connus, retrouvent toujours une nouvelle jeunesse et sont revisités de manière originale et singulière. Il fait, à travers sa prestation, voyager le public dans un monde musical inédit. Demain soir, il va encore démontrer son talent de musicien hors pair au sous-sol du No Comment Bar, Isoraka à partir de 20h.


Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff