Publié dans Culture

Mahaleo - Un concert VIP pour le bouquet final

Publié le mercredi, 10 novembre 2021

Un dernier show pour les tananariviens. Après le grand concert qui s’est tenu dimanche dernier au théâtre de verdure d’Antsahamanitra, Dama et Bekoto clôtureront les concerts dans la Capitale avec un concert VIP organisé par Original Events. « J’aimerai tout d’abord vous remercier tous, car c’est grâce à vous, public et organisateurs qu’on a pu encore renouer et continuer le chemin de la scène. Pour le moment, on n’en est pas encore vraiment dans la célébration du 50ème anniversaire de Mahaleo.

On peut dire que ce n’est que le commencement, les concerts qu’on a fait jusqu’à présent sont encore des deuils pour le groupe. La vraie célébration se fera pour l’année à venir », a expliqué Dama lors de la conférence de presse qu’il a donnée hier. Pour cette dernière prestation à Tanà, les deux membres restant du groupe se produiront pour un show exceptionnel depuis le Karibotel Domaine Manerinerina, ce samedi 27 novembre à partir de 15 heures. Pour ce bouquet final, les deux chanteurs n’ont pas effectivement choisi de donner un grand concert dans des lieux tels que le Coliseum Antsonjombe ou le Palais des sports mais plutôt dans un cadre intimiste à couper le souffle. Ils ont opté pour celui en toute convivialité avec leurs amis, les inconditionnels, les vrais amoureux du groupe ainsi que leurs complices de toujours. Alors pour ceux qui n’ont pas pu assister au concert qui s’est tenu à Antsahamanitra, ce sera une autre occasion de retrouver Mahaleo sur scène. « On peut dire que ce concert s'adresse surtout à un public qui peut payer sa place de concert un peu cher et ceux qui n'aiment pas regarder un show debout mais dans un cadre prestigieux », a souligné Bekoto.

Goodies

Rentrant dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire de Mahaleo, le groupe a également choisi de promouvoir l'artisanat malagasy qui, pour eux, mérite d’avoir sa place dans l’industrie et dans la société. « Durant le concert, il y aura une vente et exposition des produits made in Madagascar, des vêtements comme moi et Bekoto, en ce moment même, portent ou nous nous sommes vêtus lors de notre dernier prestation et d’autres objets artisanaux », a expliqué Dama. Il y aura également une séance photo et dédicaces et d’autres surprises pendant le concert. Comme d’habitude, avec Dama et Bekoto, tout au long de leurs prestations, derrière leurs instruments de prédilection que ce soit la guitare, le clavier ou encore le « farara » pour Dama, le show ne pourra qu’être exceptionnel. Pour le programme, ce concert se divisera en deux parties, la première Bekoto

et Dama vont fredonner les tubes de Mahaleo. La seconde partie se fera avec des invités. Ainsi, pour combler le public et clôturer la célébration en beauté, Dama et Bekoto ont invité leurs amis à les accompagner sur scène. Qui sont-ils ? Pour le découvrir, rendez-vous est donné au Karibotel Domaine Manerinerina, ce 27 novembre. Une rare occasion à saisir, puisqu’après les deux chanteurs poursuivront la route en dehors de la Capitale.

Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
  • Concertation nationale - Un prétexte pour le partage du pouvoir
  • Eglise luthérienne de Madagascar - Le couple présidentiel aux côtés des jeunes
  • Affrontement à Mandoto - Le commandant de compagnie de Gendarmerie blessé
  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

La Une

Pub droite 1

Editorial

  •  Forum et forum !
    Qui dit que le régime Orange a horreur ou a peur d’une concertation ou d’un forum ou d’un débat public ? Il va falloir revoir sa copie. Un pouvoir qui rejette le principe d’un échange voire d’un dialogue démocratique fait peur. On a tous les droits de se méfier d’un régime qui botte en touche de façon systématique la pratique d’une table ronde pour débattre de vrais problèmes et cela afin de dénouer une crise, une réelle crise qui bloque le fonctionnement démocratique du pays.

A bout portant

AutoDiff