Publié dans Culture

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 11 mai 2023


Vendredi
Ambondrona
Sa performance lors du grand concert à l’Avenue de l’indépendance fait encore des échos même après quelques semaines. A 22 ans d’existence, le groupe Ambondrona est un véritable phénomène. Beranto et ses complices de scène se plaisent toujours à surprendre leurs fans. Une grande communauté de fidèles qui s'agrandit continuellement, qui accueille désormais en son sein une nouvelle génération et qui reste toujours aux aguets à l'annonce d'un événement de la part du groupe. Pour ce soir, le groupe sera dans les parages pour un rendez-vous « After Work » à l’Ibis Ankorondrano à 19 heures.
Mami Bastah
Mami Bastah est dans la Capitale. Ce grand spécialiste de chansons à texte répond toujours présent, malgré ses rares apparitions publiques. A la fois auteur-compositeur, interprète et guitariste, Mami Bastah se sent encore capable d'émerveiller l'assistance à chaque prestation. Se produisant souvent en solo avec sa voix et sa guitare, son instrument de prédilection,  l’artiste aux multiples inspirations reste une référence en matière d'animation en version cabaret programmée dans des salles. Ce soir, il sera au restaurant Annexe Le Zoma Antaninandro à 20 heures pour un cabaret « Revy akostika ».
Wada & Yoongs
Le duo Wada&Yoongs fait un tabac sur les ondes de station de radio et les plateformes de musique avec ses tubes « Malaheloisation » et « Badoda ». Les deux chanteurs ne cessent de faire des concerts partout dans la Capitale, à l’étranger mais également dans les Provinces de Madagascar. Ce soir, ils vont faire du délire avec leurs tubes sur la scène de l’hôtel Les Cygnes Mandrosoa, Ivato  à partir de 21  heures. Quelques tours d’horloge pour faire fredonner avec le public leurs tubes populaires du moment à l’instar de « Tsangory mivadika », « Garçon gourmand» ou encore le fameux «Mon amour taloha ». Les noctambules sont avertis ce soir pour un show enflammé.

Samedi
Journée mondiale du rire
Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du rire, le ministère de la Communication et de la Culture organise un grand concert humoristique qui réunira une brochette d’artistes. Notons que la célébration s’est tenue le 7 mai dernier. Cependant, pour marquer le coup, les responsables ont projeté l’événement pour ce samedi à l’Ivokolo, Analakely à partir de 14h30. Un événement qui s’annonce déjà cocasse et promet d’être convivial. De grosses pointures sont attendues, mais aussi des talents en herbe. Un grand éclat de rire submergera ainsi les lieux. A l’affiche, Barhone, Etsetra Etsetra , Miranto Godar, Raytra Belaw’yck, Aina Maharavo, Orima Sarobidy, Mihora Andriana, Mah, Mamy Ralijaona, Falitiana Kely, Zina Rabedaoro, Sombiniaina fotsiny, Hasimbolaniaina, Lanja Babeine, Tsiresy Radilofera. Et pour faire plaisir au public, l’accès sera gratuit.

Lion Hill
La star actuelle de la musique urbaine Lion Hill  sera dans l’antre du Kudéta Urban Club demain soir, à partir de 21 heures. Une soirée qui promet des étincelles puisque le chanteur est une star adulée par les amateurs de Rnb et d’Afro musique. Le jeune chanteur  tient désormais une place dans le showbiz de l’industrie musicale de la Grande île. Une réjouissance qui ne se terminera sans doute que vers les petites heures du lendemain.  Des tubes comme « Ampy anahy », « Hikeo » ou encore « Lamban’akoho »… seront sûrement entonnés en chœur par le public. Il est temps de retrouver de la bonne vibration avec, sûrement, des jolies nanas qui se tortilleront comme de  vraies déesses.
Steve Madagascariensis
Une soirée plutôt reggae durant un concert enflammé pour rendre hommage au roi de la culture rastafari Bob Marley. A l'affiche, un chanteur à découvrir. Eh oui, pour honorer la mémoire de Bob Marley disparu le 11 mai 1982, Steve Madagascariensis va se produire sur la scène du No Comment Bar, Isoraka demain soir vers 20 heures. Il sera sur scène pour interpréter les morceaux de cette légende. Classée dans le rang d'une artiste de haut niveau et capable d'offrir une chaude ambiance, sa performance vocale mélangée à la compétence instrumentale de son effectif, soudé et complémentaire, fait la grande différence.
Rire Délire
Une occasion à saisir pour les jeunes qui sont intéressés par le monde de l’humour. L’Alliance française d’Andavamamba  fait appel aux jeunes amateurs de l’humour à venir participer gratuitement au prochain événement baptisé « Rire Délire » qui se tiendra ce samedi. Ainsi, les responsables invitent les intéressés à  s’inscrire gratuitement sur les lieux. Au programme, des ateliers dispensés par le collectif Gasy Stand Uppers pour devenir des professionnels dans l’écriture de textes humoristiques. Durant la journée,  les membres du Gasy Stand Uppers  feront la part belle au partage d’expériences et d’idée d’écriture. Comme à l’accoutumée, il y aura certainement quelques passes de  stand-up, où les participants partageront  la scène avec les autres humoristes.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Des opportunités multiples pour la Grande île 
  • Retour sur la scène politique - Des politiciens ratent le coche 
  • ACTU-BREVES
  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
Pub droite 1

Editorial

  • Sur tous les fronts !
    Rajoelina Andry Nirina, Président de la République de Madagasikara, fonce sur tous les fronts. Accompagné de son épouse, fidèle à ses côtés, il arpente et dévale monts et vallées. C’est dur d’être numéro Un d’un pays qui se débat contre les emprises de la pauvreté. Le couple présidentiel assume. Hier en Corée du Sud ! Avant-hier à l’Union africaine. Aujourd’hui à Genève. Demain et le lendemain, ailleurs ! Le feu professeur Zafy Albert bâtit sa notoriété en faisant le tour de Madagasikara, à travers ce qu’on appelait le « Mada – raid ». Des descentes de proximité, que le professeur-président effectuait, visaient à rencontrer les concitoyens là où ils se trouvent. Des contacts directs que les gens appréciaient beaucoup. Le feu colonel Ratsimandrava Richard, le père du Fokonolona, parcourait le pays, par le moyen du « Ala-olana », afin d’apporter des solutions aux problèmes quotidiens de la population à la…

A bout portant

AutoDiff