Publié dans Culture

Emile Zakanirina - L’acteur Dadamanga n’est plus

Publié le dimanche, 09 juin 2024

Une nouvelle perte pour le monde cinématographique malagasy. Les fans de la saga intitulée « Safelika » sont en deuil. Le comédien Emile Zakanirina, qui y incarnait Dadamanga, s’est éteint hier. Ce sont ces amis acteurs, ayant notamment collaboré avec la maison de production Scoop Digital, qui ont annoncé la triste nouvelle, sans avoir mentionné sur les raisons de son décès. 

Emile Zakanirina jouait entre autres dans la saga intitulée « Safelika ». Il a été l’un des acteurs de cinéma les plus aimés des téléspectateurs grâce à son talent et son savoir-faire. A la suite de cette annonce, les anciens acolytes du comédien n’ont pas tardé à lui rendre hommage, à commencer par Kiady Safelika. En effet, tous ceux qui l’ont aimé et connu à travers l’écran lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. Des souvenirs et surtout des expressions de chagrin ont afflué sur Facebook, depuis l’annonce de sa disparition. 

Une chose est sûre : le personnage de Dadamanga restera gravé à jamais dans la mémoire des cinéphiles malagasy. L’acteur Emile Zakanirina n’est plus à présenter pour les spectateurs malagasy. Il a fait ses débuts dans la saga « Adisanina ». Convaincu de son talent, la maison de production Scoop Digital lui a donné un rôle dans d’autres feuilletons tels que « Safelika », « 104 »,… Si le cinéma lui avait permis de faire ses premières apparitions à la télévision, c'est également sur la scène de théâtre que Dadamanga a signé les plus belles heures de sa carrière. D’ailleurs, il a été membre de la troupe « Lisin’Iarivo ». 

Il est difficile de lister toutes les œuvres cinématographiques dans lesquelles il a participé. Même si on ne le voyait plus à l’écran depuis quelques années, il n’en demeure pas moins que cet acteur demeure présent dans la mémoire des téléspectateurs malagasy, et cela à travers ses œuvres qui font toujours rire les férus du septième art. La carrière cinématographique d’Emile Zakanirina a duré un peu plus d’une dizaine d’années. Cependant, il estimait qu’il lui restait encore un long chemin à parcourir pour l’épanouissement de cet art. Mais hélas, le destin en a voulu autrement et il n’a pas eu 

le temps de poursuivre jusqu’au bout sa mission. La Rédaction du journal La Vérité s’associe au deuil de sa famille, ainsi qu’à ses amis et proches à qui nous adressons également nos sincères condoléances.

 

Si.R

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff