Publié dans Dossier

Manda Spring - Les chantiers solidaires continuent

Publié le lundi, 10 mai 2021

En dépit de la mise en place de l'état d'urgence sanitaire décrété à Madagascar le 21 mars 2020 pour lutter contre la propagation de la Covid-19, Manda Spring n'a jamais cessé de poursuivre ses participations auprès des communautés villageoises. En effet, cette ONG continue d'apporter son aide à des projets de développement local du pays par ses multiples chantiers solidaires et ses œuvres humanitaires telles que des distributions de sacs de riz et PPN aux familles démunies et pour certaines Communes rurales de ses secteurs d'intervention dans les hauts plateaux.

 

Durant la période de confinement en 2020, Manda Spring a pu réaliser plusieurs ouvrages solidaires, parmi lesquels la réalisation de la construction d'un CSBII (Centre de Santé de Base) à Ranohira. Cela a permis à la population qui vit à proximité de la commune rurale de Ranohira d'avoir un local dédié à la santé de base.  À Ambositra, plusieurs bornes-fontaines ont été installées et des distributions de récipients d'eau avec robinet ont été remis. Ces réalisations ont pu se faire avec la collaboration de la Mairie d'Ambositra et la population locale bénéficiaire.

Enfin, récemment, vers la fin du mois de février 2021, dans le village de Tsaramiafara à Moramanga, Manda Spring a permis la réalisation d'une adduction d'eau pour la communauté villageoise. Cette installation a nécessité une canalisation et une tuyauterie de 3km afin d'amener l'eau en provenance d'une source en amont de la montagne. La construction de deux châteaux d'eau d'une capacité de trois mille litres et deux bornes-fontaines au cœur du village et dans l'EPP a complété ce projet. Manda Spring a ainsi pu contribuer à la lutte contre la propagation du virus Covid-19 dans cette zone de Moramanga. Cet ouvrage a pu se faire avec l'autorisation de la Commune d'Anosiben'Ifody et la coopération de Rano Analabe , entreprise gestionnaire de l'eau ayant obtenu l'autorisation du ministère de l'Eau de l'Assainissement et de l'Hygiène de Madagascar, ainsi que la participation d'un opérateur économique privé qui opère dans le secteur agricole.

Tous ces chantiers solidaires ont été réalisés avec la participation des jeunes bénévoles français accueillis par l'ONG Manda Spring, ainsi qu'avec la contribution de la population locale et l'aide des techniciens spécialistes en la matière.

Cette association, rappelons-le, organise des séjours de rupture en faveur des adolescents français en difficulté sociale ou familiale.Ces derniers durant leur séjour à Madagascar sont accompagnés pour leur « reconstruction » par des professionnels de l'éducation. L'association est soutenue principalement par le Conseil général de l'Essonne.

La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff