Publié dans Economie

PME - Focus sur le financement et la formation en digital 

Publié le vendredi, 11 novembre 2022

Les « PME » (petites et moyennes entreprises) constituent une clé déterminante pour le développement de l’Afrique. A Madagascar, les PME jouent un rôle important dans l’économie. Elles représentent plus de 85 % du tissu économique malagasy et contribuent à plus de 35 % du produit intérieur brut (PIB). Conscients de cette situation, Société Générale Madagasikara et Orange Digital Center, acteurs majeurs du soutien aux PME et entrepreneurs, se sont convenu avant-hier d’un partenariat dans l’objectif de les former, développer et financer. 

Par ce partenariat, les deux établissements s’engagent à apporter conjointement et de manière complémentaire des conseils, des mises en relation et des dispositifs de formation pour les PME ayant des projets de développement sur le marché local. Voahary Ravololomboahangy, responsable au sein de La Maison de la PME souligne que ce partenariat trouvera son impact aux PME de Madagascar pour leur permettre d’exceller dans leurs activités. Cette responsable est convaincue que nos PME ont des potentiels distinctifs dont un coup de pouce leur est juste utile pour briller. A travers de cette convention de partenariat, les deux établissements, qui entretiennent des relations étroites, renforcent leurs actions communes en faveur du développement des PME à Madagascar. 

Pour rappel, Société Générale a lancé depuis quelques années son ambitieux programme « Grow With Africa » pour contribuer au développement durable du continent africain. L’un des quatre piliers majeurs de ce programme réside sur l’accompagnement multidimensionnel des PME et la mise en place d’un financement adapté. 

Centralisation

La Maison de la PME est née d’une volonté conjointe du groupe Société Générale et de ses partenaires locaux d'apporter une réponse concrète aux problématiques de suivi et de financement des PME à Madagascar. A travers un système de centralisation des partenaires et institutions désireux de collaborer, elle s'ouvre aujourd'hui à toute personne souhaitant créer ou développer son entreprise ainsi qu'à toutes les PME, qu'elles soient clientes  de la Société Générale Madagasikara ou non. 

L’un des avantages majeurs de la Maison de la PME réside dans l’accompagnement et la prise en charge des besoins de l’entreprise depuis l'étape de création, en passant par la structuration et l'aide d'accès au financement. La Maison dispose d’un espace « coworking » pour faciliter les réunions à distance. Elle constitue un lieu d’accompagnement à la création et la réalisation de projet mais également un espace de formation, de coaching et de networking. « Les petites et moyennes entreprises africaines sont au cœur du développement des économies africaines. Elles représentent 90 % des sociétés privées et une ébauche de la majorité de la population. C’est pour cette raison qu’elles sont incontournables, notamment dans l’émergence du croisement africain et dans l’accès large à l’emploi. C’est pour cette raison que Société Générale se donne pour objectif de mieux les accompagner et les financer, et inscrit cette ambition dans le cadre de son initiative stratégique pour l’Afrique, à savoir "Grow With Africa " », ajoute la responsable. 

 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff