Publié dans Economie

Electrification rurale - Welight approvisionne 100 villages en un an

Publié le lundi, 25 mars 2024

Dans un développement marquant, WeLight a annoncé avoir électrifié 100 villages supplémentaires à Madagascar au cours de la dernière année, portant ainsi leur total à plus de 100 sites opérationnels dans le pays. Cette réalisation remarquable place cette entreprise sur la bonne voie pour atteindre son objectif ambitieux de fournir une énergie durable et renouvelable à 170 communautés, touchant ainsi 40.000 foyers et impactant directement la vie de 200.000 personnes d'ici la fin de juillet 2024.

Fondée sur une combinaison unique d'expertise sur le terrain et de technologies de pointe, WeLight est à la pointe de l'inclusion énergétique dans les Régions rurales. La société s'est engagée à soutenir une croissance socio-économique significative et durable, tout en encourageant des pratiques respectueuses de l'environnement. Son objectif est de libérer le potentiel des communautés rurales en Afrique, en favorisant l'accès à une énergie propre et fiable.

WeLight est le fruit d'une collaboration visionnaire entre trois acteurs économiques de premier plan : Axian, Sagemcom et Norfund, tous partageant une vision commune pour le développement durable en Afrique. Axian, avec son expertise diversifiée, Sagemcom, spécialisée dans les équipements réseau en Afrique subsaharienne, et Norfund, la banque norvégienne de développement durable, ont uni leurs forces pour concrétiser cette vision.

Le parcours de WeLight a débuté en 2018, alors que 70 % de la population malagasy n'avait pas accès à l'électricité. Axian, Sagemcom et Norfund ont lancé un modèle innovant d'électrification des zones rurales, combinant connaissances du marché, expertise technologique et vision à long terme. Ce projet pilote s'est révélé être un succès retentissant, apportant des transformations tangibles telles que la création d'entreprises locales, l'amélioration de l'éducation ainsi que le renforcement des services de santé.

Financement

En 2022, WeLight a franchi une étape cruciale avec le soutien financier de la banque malagasy BNI (« Bankin’ny Indostria ») et de trois banques de développement européennes, à savoir la Banque européenne d'investissement, ElectriFi et Triodos. Cette collaboration a permis de lever un financement de 20 millions d'euros, permettant la construction de 120 nouveaux sites et faisant de WeLight le principal fournisseur d'énergie solaire en mini-réseau à Madagascar.

Forte de ses succès nationaux, WeLight a étendu son impact à l'échelle internationale. Etant donné que 570 millions de personnes sont toujours privées d'électricité en Afrique subsaharienne, selon la Banque mondiale, WeLight a étendu ses opérations au Mali en 2022, en devenant rapidement un acteur majeur dans ce pays. Parallèlement, la société se tourne vers le Nigeria, marché en pleine expansion, avec des plans ambitieux pour déployer ses premiers mini-réseaux solaires en 2024.

WeLight aspire à devenir le leader de l'électrification rurale en Afrique subsaharienne et prévoit de lancer ses opérations dans deux nouveaux pays d'ici 2026. Avec son engagement envers le développement durable et son approche innovante, cette entreprise est sur le point de changer la donne pour plusieurs millions de personnes en offrant un accès à une énergie propre et fiable, tout en ouvrant la voie à une croissance socio-économique durable dans les communautés rurales d'Afrique. 

 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Jeux olympiques 2024- Emmanuel Macron invite Andry Rajoelina
  • Assemblée nationale - 16 députés indépendants rejoignent l’IRMAR

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Mille convoitises !
    La forteresse au sein de laquelle le Roi Andrianjaka (1610 – 1630) devait installer les mille guerriers assurant la sécurité de son « lapa » fondé sur le haut de la colline à Analamanga, en 1610, contre l’éventuelle attaque des Vazimba qui s’y trouvaient déjà sur place intéressera 4 siècles plus tard les mille convoitises. Les premiers occupants du site, les Vazimba, devaient réagir face à cette colonisation par ce fils cadet du grand Roi Ralambo, d’autant qu’il installait y les mille colons (ou guerriers). La forteresse des mille guerriers qui deviendra plus tard la « Cité des mille », la capitale du royaume d’Analamanga. « Antananarivo », la Ville des Mille, sera en toute évidence la capitale de l’Imerina sinon du Fanjakana Hova. A l’arrivée des vazaha en 1896, année de la colonisation, ils gardèrent Antananarivo comme capitale du pouvoir colonial.

A bout portant

AutoDiff