Publié dans Economie

Rentrée scolaire - Des prêts bancaires comme solution d’urgence

Publié le mardi, 20 août 2019

L’année scolaire 2018-2019 n’est pas encore tout à fait terminée que les parents doivent déjà se préparer pour la prochaine rentrée scolaire. Effectivement, l’année scolaire a particulièrement été chamboulée cette année. Pour la prochaine rentrée, elle débutera ce   mois d’octobre. Les enfants mais aussi les parents n’auront  qu’un mois pour reprendre leur souffle pour revenir dans la routine quotidienne. Face à cela, les banques proposent des prêts comme solution d’urgence pour accompagner les parents durant la rentrée des classes.

« Chaque année, la Société Générale Madagasikara appuie chaque parent avec des offres de prêts scolaires pour la rentrée. Cette année, nous n’allons pas dérober à la règle. Au contraire, nous avons amélioré notre offre surtout que les parents ont moins de temps pour se préparer à la rentrée cette année. Avec notre offre « milamina be » débloquée en moins de 24h, ils auront moins de souci à se faire », soutient un responsable au niveau de la Société Générale Madagasikara, lors du lancement de l’offre, lundi dernier.  

L’offre « Soafeno » rentrée scolaire « milamina be » sera ainsi disponible jusqu’au 19 octobre prochain avec un taux allégé. En tout cas, les conseillers clientèle de la banque seront présents pour vous informer et vous assister dans vos démarches. Dans le souci d’améliorer la qualité des ses services pour ses clients, la SG-Mada a même simplifié étape par étape  les démarches à suivre, du montage du dossier à l’obtention du prêt.

Rova Randria

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff