Publié dans Economie

Extrait de vanille - Une commercialisation sur le marché intérieur en vue

Publié le dimanche, 13 octobre 2019

Un secteur stratégique. Si auparavant, les extraits de vanille étaient souvent destinés à l’exportation, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) envisage désormais d’écouler le produit sur le marché intérieur. « Le ministère soutient le secteur privé et encourage l’investissement à Madagascar. Dans ce sens, notre département prévoit de collaborer avec les opérateurs pour vendre les extraits de vanille sur le marché local. En effet, toutes les vanilles ne sont pas forcément exportées à cause des exigences du marché extérieur, notamment le calibrage et le cahier des charges.

En ce moment, nous avons déjà détecté cinq professionnels dans le métier qui transforment la vanille. Cette initiative figure dans la politique de l’Etat qui consiste à industrialiser le pays », annonce Lantosoa Rakotomalala, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, vendredi dernier à Anosy.

33 nouveaux exportateurs

Concernant la campagne de vanille qui s’ouvre demain, le ministère de tutelle a déjà publié la liste des exportateurs de ce produit pour la campagne 2019-2020. Cette année, 33 nouveaux exportateurs ont intégré le secteur. « Nous avons octroyé 109 agréments d’exportation. Nous avons accepté 33 nouvelles demandes tandis que le reste constitue des renouvellements de dossiers. Le MICA, le groupement des exportateurs de vanille ansi que la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) dans la Région de SAVA discutent encore sur l’octroi d’autres agréments et entament les évaluations techniques nécessaires avant de publier la liste définitive », poursuit le ministre. A noter qu’en vertu de l’article 24 de l’arrêté interministériel N° 35-255/2013, le ministère entend opérer un suivi dans le respect des normes et règlements régissant le secteur « vanille » et l’activité d’exportateur.

Hausse de l’exportation

En position de leader mondial, l’exportation de vanille n’a jamais cessé de s’accroître durant le trois dernières années. « En 2016, Madagascar a exporté 1 600 tonnes de vanille. Ce chiffre augmente de 100 tonnes chaque année pour arriver à 1 800 tonnes en 2018 », résume Edmée Ratefinananahary, responsable du commerce extérieur au sein du MICA. La filière reste un grand pourvoyeur de devises puisque les opérateurs proposent le produit à 450 000 dollars (environ 1 milliards 600 millions d’ariary la tonne). De ce fait, la filière « vanille » contribue à 6,8 % de la richesse nationale.

Solange Heriniaina

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff