Editorial

Elus dignes et responsables

Publié le lundi, 15 juillet 2019
Sans transition, le pays passe d'un évènement de taille à un sujet capital. A peine les Malagasy viennent de vivre avec forte et intense émotion grâce aux prestations inédites des Barea que voilà le Parlement fraîchement élu qui entre en action nous coupe déjà le souffle. L'exploit sans précédent de la bande à Faneva fascine le pays tout entier. Elle a réussi à émerveillé les 25 millions de malagasy. Depuis que la Fédération malagasy de football (FMF) existait, Madagascar n'a jamais pu franchir au-delà du Canal de Mozambique pour participer à des compétions continentales en phases finales du niveau de…

Phénoménal !

Publié le dimanche, 14 juillet 2019
Délirant. Les superlatifs manquent pour qualifier exactement l’intensité de l’engouement populaire à travers l’accueil que le peuple entier réservait aux Barea ce samedi 13 juillet. De retour d’Egypte après avoir participé à la CAN 2019, l’équipe à Faneva Ima a été reçue avec tous les honneurs, et ce, malgré une défaite par trois buts à zéro face à la Tunisie. En ratant ce match comptant pour les quarts de finale, les poulains de Nicolas Dupuis n’ont d’autres choix que de reprendre le chemin du retour. Seulement, pour une toute première participation à des compétitions de la Finale de la Coupe…

Avec tous les honneurs !

Publié le vendredi, 12 juillet 2019
L’aventure s’arrête là. Défaits par les Aigles de Carthage (Tunisie) par trois buts à zéro sur le stade international de l’Académie militaire du Caire (Egypte) ce jeudi 11 juillet, les Barea durent s’incliner la tête … haute devant leurs supporters venus nombreux spécialement au Caire les soutenir dont le Président Rajoelina et son épouse. Dur, tous les Malagasy, les 25 millions d’âmes ont dû avaler la couleuvre de la défaite, boire le calice au goût amer de la déception. Alors que tous les espoirs ont été permis pour aspirer à la victoire et aller en demi-finales. Mais le sort en…

Et la vie continue

Publié le jeudi, 11 juillet 2019
Le temps semble s’arrêter ! Loin s’en faut. Imperturbable, l’eau coule paisiblement sous le pont. La terre tourne de même la gravitation universelle autour du soleil. Bref, la vie continue ! Tellement, les prouesses inespérées de nos jeunes talents des Barea nous obnubilent et nous propulsent dans le monde de l’euphorie parfois de l’irréel que les réalités ici-bas semblent nous échapper et les frontières de l’impossible n’existent plus. Nos jeunes et vaillants « zébus » nous montraient qu’aucun obstacle ne puisse entraver celui qui a la foi ferme en la réussite.

L’âpre bataille

Publié le mercredi, 10 juillet 2019
Le combat se poursuit. Parmi les huit équipes ayant obtenu le ticket pour les huitièmes de finale de la CAN 2019, Barea de Madagascar rencontre en cette fin d’après-midi les Aigles de Carthage de la Tunisie au stade de l’Académie Militaire du Caire. Ce sera sans doute un combat ouvert ou une bataille rangée sans complaisance. Si les aigles sont les rois des airs, les zébus sont les maîtres sur terre, du terroir tandis que les requins blancs des océans. Alors, aigles et zébus, deux espèces animales réputées pour leur combativité voire leur ténacité, vont s’affronter. Le vainqueur ira en…

Recadrage nécessaire

Publié le mardi, 09 juillet 2019
Le calendrier scolaire de Paul Rabary crée des vagues. Parents d'élèves, professionnels de l'éducation, observateurs de tout bord et d'autres dont de simples citoyens émettent des objections à considérer. Le ministre de l'Education nationale, sous l'ère Paul Rabary, confectionna un nouveau programme scolaire dans le cadre du Plan sectoriel de l'éducation (PSE) et qui entra progressivement en vigueur dès cette année scolaire 2018-2019. Avec la contribution matérielle et technique des Partenaires financiers et techniques (PTF), l'équipe du MEN a élaboré en vertu du PSE un document de Cadre d'orientation et d'organisation du curriculum malagasy (COOCM).

Fil infos

  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • 10 août, une aubaine… 
    Le pays rendra hommage aux victimes de la tuerie de Mandrimena (Andoharanofotsy) demain. En effet, le 10 août 1991, des dizaines voire des centaines, certains avancent même des milliers de concitoyens, ont été abattus de sang-froid par des éléments de la Garde présidentielle, à l’époque de l’Amiral Didier Ratsiraka, sur le terrain vague de Mandrimena, entre Andoharanofotsy et Iavoloha.Les dirigeants de la lutte populaire issus du « Hery velona Rasalama » conduits par feus Zafy Albert et Andriamanjato Richard décidèrent sur la place du 13 Mai, ce 10 août 1991, d’aller avec des milliers de manifestants rejoindre le Palais d’Iavoloha pour entamer une concertation directe avec le maitre des lieux à savoir Didier Ratsiraka, Président de la République démocratique, et ce afin de dénouer la crise qui a trop duré dans le cadre d’un dialogue direct. Seulement, l’affaire a mal tourné. Les éléments d’élite de la GRP, survolant par hélico,…

A bout portant

AutoDiff