Editorial

Enième débordement

Publié le jeudi, 28 février 2019
Les étudiants de l'Ecole supérieure polytechnique d'Antananarivo (ESPA) de Vontovorona bloquèrent la route reliant cette localité à d'autres dont la Capitale ce lundi 25 février. Pour cause, la révision à la hausse du frais de loyer de leurs logements. Du coup, les travailleurs et les élèves devant rejoindre leur travail ont été injustement empêchés. Prise en otage, pour la énième fois par le caprice de ces « princes délurés », la population se sent impuissante. Leur esprit dévergondé les amène à des conduites souvent irresponsables voire osées, eux que l'on considère des « futures élites » de la Nation. Et…

Tous les atouts ...

Publié le mercredi, 27 février 2019
Olivier Caslin, journaliste attitré du mensuel Jeune Afrique, notait, dans l’édition du 31 juillet 2018 une phrase prophétique « Le patron du MAPAR a tous les atouts en main ». A travers un article consacré au jeune leader de la révolution Orange « Rajoelina, un train à grande vitesse », le journaliste visionnaire avait prédit la victoire, sans appel, de Zandry Kely. Il n’a pas raté dans son « oracle ». En effet, la Haute Cour constitutionnelle (HCC) entérina, par son Arrêt irrévocable en date du 8 janvier 2019, la victoire incontestable de Rajoelina Andry Nirina en tant que deuxième…

Péché mortel !

Publié le mardi, 26 février 2019
 Peine capitale. Le 29 mars 1881, la reine Ranavalona II promulgua, sur la Place d’Andohalo, le « code des 305 articles ». Un cadre juridique, un code pénal, qui permit à la reine de gouverner, dans un esprit moderne et auquel tous les sujets sans distinction « sous le ciel » ( « ny ambany lanitra ») devaient se soumettre. La transgression de certains articles de ce code fut mortelle. En effet, tout sujet de la reine pris en flagrant refus d’obtempérer à quelques articles dont, entre autres, le vol au Palais ou au marché, le meurtre prémédité d’un proche…

Quid de l’entourage !

Publié le lundi, 25 février 2019
Un chef d’Institution s’était offert l’occasion, lors d’un discours hautement officiel, d’aviser un Chef d’Etat, fraîchement investi, sous la forme d’un souhait (tso-drano) en ces termes « Tsy ho diso Mpanolo-tsaina anie ianao ! » soit, en substance, « Que vous n’auriez pas de mauvais conseillers ! » ou « Que vous ne tomberiez pas sur de faux conseillers ! » ou enfin « Que vous ne seriez pas mal entouré ! ». Norbert Lala Ratsirahonana, car il s’agissait de lui, président de la Haute Cour constitutionnelle en présidant l’audience solennelle d’investiture du Président de la République élu, s’était permis…

Nuance !

Publié le dimanche, 24 février 2019
L’administration IEM prend forme. De nouveaux visages étoffent le tableau et de nouvelles têtes occupent des postes importants au sein des Hauts Emplois de l’Etat. Apparemment, l’IEM dispose les ressources humaines nécessaires, pour traduire en actes les Velirano. Le Sehatra Fanaraha-maso ny Fiainam-pirenena (SeFaFi), l’Observatoire de la vie publique, par le biais de son 17ème recueil, fidèle à leur principe, sonna le tocsin sur le risque de déviation vers le favoritisme dans les nominations au sein des ministères. Notons au passage que la bande à Randriamandranto Ralison, lors de la publication de ce 17ème recueil dont la teneur s’apparente à…

Déni de l’Histoire

Publié le vendredi, 22 février 2019
Selon Larousse (Ed. 2015), le terme « déni » signifie, entre autre, « le refus de ce qui est dû à quelqu’un ou à quelque chose ». Le 11 février 2019, une modeste cérémonie officielle de commémoration en présence des membres du Gouvernement dont le Premier ministre Ntsay Christian a été officiée à Ambohijatovo Ambony en la mémoire du colonel Richard Ratsimandrava, Chef de l’Etat et de Gouvernement abattu, sur le lieu-même, le 11 février 1975. Modeste cérémonie, certes, mais les nouveaux tenants du régime dirigé par Rajoelina Andry Nirina voulaient transmettre un message fort et hautement symbolique. Nous avons…

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff