Publié dans Editorial

Velirano avance !

Publié le lundi, 05 octobre 2020

Les engagements du Président se concrétisent. D'une allure ferme sans se précipiter, « Velirano »  avance. Rares sont les Chefs d'Etat qui répondent présent à leurs promesses devant le peuple. A Madagasikara aussi bien en Afrique, les candidats au poste de la Magistrature suprême promettent la lune aux électeurs. Une fois élus, ils oublient leurs paroles et prennent les gens pour des canards sauvages.

 

Dans le Vème point du « Velirano », le candidat n°13 s'engage à enclencher la vitesse supérieure dans le processus d'industrialisation du pays. Il sait pertinemment que la rapidité du développement dépend étroitement de la vitesse par laquelle l'industrialisation avance. L'exemple probant des pays riches d'aujourd'hui qui ont accéléré leur essor grâce à une industrialisation rapide au XVIIIème et XIXème siècle. La maîtrise de la production industrielle propulsait l'économie. Rajoelina promet qu'il va installer à travers le pays des unités industrielles capables de booster les régions. Nul n'ignore qu'une industrie offre de multiples avantages là où elle s'implante. Elle résorbe une bonne partie du chômage local et sert au besoin de la population tout en rappelant l'opportunité de renflouer les produits d'exportation.

Madagasikara, étant un pays à vocation agricole, pourra très bien orienter les efforts vers le développement de l'industrie agro-alimentaire. Une telle démarche, d'une pierre deux coups, contribue à accroître la production agricole tout en améliorant la consommation de la population en produits finis.  

Dans la journée du vendredi 2 octobre, il procéda à l'inauguration de la « Pharmalagasy », à Tanjombato, une unité de production dédiée à la fabrication des médicaments destinés d'abord à satisfaire des besoins locaux du pays. Le CVO+ formule gélule, un remède préventif et de traitement à base d'Artemesia, le premier du genre à sortir de l'usine, parachèvera l'éradication de la pandémie. Sur le point d'aboutir à cette guerre, Madagasikara pourra affronter la bataille suivante : la relance économique. Douze autres médicaments viendront compléter le tableau dans les trois années à venir.

Le représentant résident de l'OMS, Pr Charlotte Faty Ndiaye, félicitait Madagasikara de cette réalisation qui marque un tournant décisif dans la lutte contre les maladies virales et bactériennes en Afrique et aussi des antibiotiques et des vitamines. D'une capacité de production de 22 500 gélules par minute, « Pharmalagasy » peut prétendre d'être une usine pilote en Afrique voire dans le monde pour la production des remèdes traditionnels améliorés. Une option idéale que l'OMS recommande fermement.

Le choix du site de Tanjombato n'est pas le fait du hasard. C'est l'emplacement de l'Orinasa Fanamboarana Fanafody (OFAFA) en 1981, à l'époque de la Deuxième République et fermée en 2007. Raison pour laquelle l'ancien Chef d'Etat Didier Ratsiraka honorait de sa présence l'inauguration, l'histoire de revivre le passé. Une résurrection qui ne dit pas son nom !

« Pharmalagasy » est la preuve tangible de la volonté du régime Rajoelina à transformer l'utopie en réalité, à respecter sa parole. Un gage de crédibilité solide et digne de foi.

« Velirano » avance ! Dans tout le pays, de gros chantiers tournent et concrétisent les promesses. En périple dans le grand Sud, le Président Rajoelina a apporté l'espoir de vivre à une population éreintée par le Kere. Le régime orange va entamer dans cette partie de la Grande île, un ensemble d'actions décisives afin d'éradiquer à jamais le calvaire de la population.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Sécheresse et dégradation des zones forestières - Toute la ville de Fianarantsoa privée d’eau à partir de demain
  • Mise en accusation de ministres à la HCJ - Accouchement difficile à l’Assemblée nationale
  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff