Publié dans Editorial

La caravane passe !

Publié le mercredi, 03 mars 2021

« Velirano » avance. En dépit des perturbations sciemment voulues et orchestrées par les « ennemis » du changement sinon du pays tout court, Rajoelina Andry et son équipe ne perdent pas le Nord encore moins le cap. Les travaux sur les chantiers suivent leur cours normal. Les « aboiements » n'ont pas ni ne peuvent pas empêcher la caravane de passer.

 

Ravalomanana et la clique du RMDM notamment les radicalisés de « Miara-manonja » savent pertinemment qu'ils ne pourront jamais renverser la vapeur, la tendance en faveur du régime en place solidement ancré et élu démocratiquement. Leur marge de manœuvre est limitée. Ainsi, on se livre à un macabre tactique qui consiste à perturber et à troubler le locataire d'Iavoloha de telle manière qu'il commette des erreurs mais surtout de sorte que le « Velirano » prenne du retard ou pourquoi pas relégué aux oubliettes. Ils craignent terriblement que le régime « orange » parvienne à concrétiser les engagements pris devant le « Vahoaka ». Leur déception risque d'être grosse et cinglante ! Le « Velirano » avance au su et au vu de tous ! En effet, entre autres des promesses, la modernisation de Madagasikara, point 11 du « Velirano », se traduit en actes, lentement mais sûrement.

A Toamasina, « Miami », l'un des projets phares du jeune Président, avance ! Les gros œuvres sont sur le bon chemin. Malgré certain retard dû à la crise sanitaire (Covid-19), on avance. Les tamataviens ont hâte de voir leur rêve exaucé. Un rêve qu'ils partagent avec le Chef de l'Etat Rajoelina Andry.  Il faut être le pire des esprits obtus pour ne pas reconnaître que Toamasina, le Grand port de l'Est, jouira d'énormes privilèges pour devenir un jour un grand site touristique ouvert à l'océan Indien. Il faudrait être des « ennemis de Toamasina », dixit le conseiller spécial du Président, pour ne pas l'admettre.

A Imerintsiatosika, « Tanamasoandro », l'autre projet cher au Président, continue son bonhomme de chemin.  Après avoir essuyé un certain revers à Ambohitrimanjaka, le grand projet d'extension de la ville des Mille ne s'arrête point comme le laissaient entendre les détracteurs. Les gros œuvres démarreront incessamment.

Au titre des infrastructures de base, les réfections de routes stratégiques avancent. La Route nationale 44, le calvaire des usagers, ne sera plus d'ici peu qu'un mauvais souvenir ! Et les produits de l'Alaotra pourront circuler librement. Du Sud au Nord et d'Est en Ouest, les chantiers pour remettre en état les voies de communication grouillent.

L'Education nationale et la Culture, point 4 du « Velirano », siègent au premier rang du souci du Chef de l'Etat et de son épouse de Première Dame. Des salles de classe et des bâtiments scolaires suivant les normes requises seront mis à la disposition des enfants malagasy à même dans les zones reculées (tany lavitr'Andriana). Des supports pédagogiques de même ! Les enseignants ont leur part de dotation.

La Santé publique, point 5 du « Velirano », n'en démérite pas. Des infrastructures « manara-penitra » étofferont les équipements de base de la Santé publique. Tout récemment, le Président vient d'inaugurer le Centre de traitement en Radiothérapie par cobalt dont les frais sont à la portée de tous.

Bref, « Velirano » avance. Rajoelina ne compte jamais arrêter en cours de route. La caravane passe !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff