Publié dans Editorial

Le ciel bleu !

Publié le vendredi, 30 septembre 2022

Qui dit que les relations de Madagasikara avec les pays amis traversent une « passe » difficile ! Et cela, à cause, avance-t-on, de la position controversée de la Grande île pour les uns mais légitime pour d'autres, vis-à-vis de la guerre en Ukraine. 

Certes, la neutralité affichée et assumée du Gouvernement malagasy indispose certains Etats membres de l'OTAN mais de là à en déduire que tous les pays du Bloc occidental s'opposant à l'invasion russe en Ukraine, un Etat souverain, sont en froid avec l'Etat malagasy relève d'une pure élucubration sinon d'une mauvaise foi. La preuve, le concert des Nations reçoit à bras ouverts le dirigeant malagasy. Aux Nations Unies, on a apprécié surtout parmi les pairs du continent noir le discours que le Président malagasy Rajoelina Andry a prononcé sur la tribune des Nations lors de la 77ème Assemblée Générale. Rajoelina n'a pas mâché les mots, diplomatiquement s'entend, pour bousculer les grands pays, grands pollueurs, à tenir leurs engagements dans la lutte contre le changement climatique, Le lendemain même de cette courageuse intervention, Rajoelina Andry a été reçu en audience par le numéro un de l'ONU, Antonio Guterres. Ce dernier a bien voulu accéder à la demande de Madagasikara  à jouir du « Fonds vert pour le climat ». Un point positif que beaucoup n'osent pas espérer marquer !

Par ailleurs, le ciel est bleu entre le pays de l'Oncle Sam et la Grande île. D'ailleurs, il l'était depuis toujours. En marge de l'Assemblée Générale annuelle des Nations Unies, le couple Joe Biden a convié un dîner officiel le 23 septembre à l'American Museum of Natural History. Le couple Rajoelina Andry Nirina fait partie des hôtes de marque du locataire de la Maison Blanche Joe Biden aux côtés de son épouse, la First Lady Dr Jill Biden. On note au passage la tenue mettant en valeur le « gasy gasy » de la Première dame Mialy Rajoelina. Un honneur à la « Soatoavina » du pays ! Bravo ! 

Au cours de ce dîner officiel, un rendez-vous historique et convivial, précise-t-on, que le couple Rajoelina a su mettre à profit. Il n'a jamais raté l'occasion de raffermir les relations d'amitié entre les deux peuples et de coopération entre les deux Etats. 

En effet, le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique affiche sa volonté, à travers son Président, d'accompagner le Gouvernement malagasy dans sa lutte pour atteindre la résilience économique ainsi que le combat pour le redressement du pays. Avoir le soutien d'un pays comme les Etats-Unis d'Amérique, la première puissance économique et militaire du monde, ne se sous-estime pas et ne se néglige point. Notons au passage que la relation d'amitié entre les USA et Madagasikara ne date pas d'hier. Elle est vieille d'au moins un siècle et demi. La reine Ranavalona III (1883-1895), consciente du danger que représente la France dans l'avenir du royaume, a dépêché une délégation malagasy conduite par Andriantsitohaina auprès du Gouvernement américain et ce pour tisser une relation diplomatique et commerciale. Rappelons que le Président des Etats-Unis, le républicain Chester Arthur, a bien reçu en audience la délégation malagasy. Une occasion pour Rainilaiarivony de faire valoir la reconnaissance de la souveraineté de Madagasikara aux yeux des autres puissances de l'époque notamment la France. 

Ndrianaivo

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff