Publié dans Editorial

Tous les atouts ...

Publié le mercredi, 27 février 2019

Olivier Caslin, journaliste attitré du mensuel Jeune Afrique, notait, dans l’édition du 31 juillet 2018 une phrase prophétique « Le patron du MAPAR a tous les atouts en main ». A travers un article consacré au jeune leader de la révolution Orange « Rajoelina, un train à grande vitesse », le journaliste visionnaire avait prédit la victoire, sans appel, de Zandry Kely. Il n’a pas raté dans son « oracle ». En effet, la Haute Cour constitutionnelle (HCC) entérina, par son Arrêt irrévocable en date du 8 janvier 2019, la victoire incontestable de Rajoelina Andry Nirina en tant que deuxième Président de la Quatrième République avec un score sans appel de 55,66 %. Dans ce même article, Olivier Caslin a vu juste quand il laissait entendre clairement que « Rajoelina a tous les atouts en main ». Une déclaration qui faisait « trembler » ou gêner, au moment des faits, certains acteurs politiques se caressant discrètement l’idée de conquérir Iavoloha. La vision de ce journaliste chevronné  aurait  brisé en miettes  leur rêve. Et il en fut, d’ailleurs ! Quelques raisons sérieuses pourraient donner raison à la prophétie. L’IEM que le candidat n° 13 a conçu avec l’utile appui et la précieuse contribution des experts nationaux et internationaux lui offre, sans ambages, les atouts nécessaires pour séduire les concitoyens à le choisir.  Le score confortable de 55,66 % obtenu par le candidat n° 13 au deuxième tour  lui rassure toute la latitude à mener « son jeu ».

C’est la suite logique d’un programme structurant et laborieux  soumis au peuple, l’IEM. Un score fort raisonnable traduisant la majorité absolue dont un dirigeant élu en a besoin nécessairement. L’onction populaire, de ce genre, est un atout vital pour un président de la République qui ambitionnerait de « sauver » son pays. Les inscriptions pour les députations du 25 mai viennent tout juste de s’ouvrir ce mardi 26 février. Les prétendants à la course ont jusqu’au 12 mars pour déposer leurs dossiers de candidature auprès des OVEC. Certes,  les intéressés vont se bousculer au portail. En tout cas, Madagascar aborde une autre phase cruciale. Dans tout pays qui respecte la volonté du plus grand nombre, au nom de la démocratie, la majorité à l’Assemblée nationale où siègent les Représentants du peuple ou députés, les Solombavambahoaka, est un atout à ne jamais négliger ou sous-estimer. Une majorité stable à l’AN est un passage obligé et incontournable vers la réussite. Pour le MAPAR/TGV, la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale est une étape essentielle dans la  maîtrise du mécanisme du pouvoir. Pour ce nouveau parti au pouvoir, il s’agit d’un atout qu’il faut, à tout prix, se l’accaparer. La bande à Rajoelina au cas où elle voudrait marquer le but de la victoire doit obligatoirement savoir négocier une « passe décisive ». Mathématiquement, le MAPAR/TGV a intérêt d’engranger le maximum  de sièges à Tsimbazaza.  Au vu de la tendance qui prévaut sur terrains, la formation du jeune timonier, Rajoelina Andry Nirina, a toutes les chances sinon tous les atouts en mains pour rafler la mise. Et il en faut, d’ailleurs. C’est une nécessité impérieuse si on veut traduire en succès les Velirano, cet ultime stade de concrétisation de l’Initiative pour l’émergence de
Madagascar.
   Ndrianaivo

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff