La nouvelle équipe de la fédération malagasy de football devra revoir la copie laissée par le comité de normalisation (CDN) notamment sur la formule de compétition. La magie de la perception  proposée  par le CDN n’a pas opéré, vu  les résultats des deux équipes malagasy en lice dans les campagnes africaines. Fosa Juniors a été éliminé (0-0, 1-3) par le TP Mazembe en ligue des champions de la Confédération africaine (CAF) mais devra encore disputer le repêchage en 16e de finale de la coupe de la CAF.

Publié dans Sport

5 parmi les 35 candidats ont quitté l’aventure à l’issue de la 2ème escale de Kopi Kolé qui s’est déroulée le samedi 28 septembre 2019 au siège de TV Plus Madagascar, situé à Ivanja Ambohitsoa. Il s’agissait de Kopi Kolé Elidiot, Lico Kininike venant de Majunga et Joyce Mena Makoa. Quant aux candidats de la catégorie « découvertes », l’aventure de Gasy Mamy de Toliara et Gasy Astro venant de Mananjary ont également pris fin samedi dernier. A chaque escale, 5 candidats quittent définitivement le jeu suite à la délibération des membres du jury.

Publié dans Société

Actuellement, la peur s’empare vraiment du personnel de la morgue de l’HJRA Ampefiloha. Une peur qui découle des propos très « durs » et accusateurs  émanant de certains facebookers de la place pour inciter les autres à s’en prendre « physiquement » à ce même personnel, accusé de vol d’organes présumé, malgré une absence de preuve. « Nous nous taisons depuis longtemps. Maintenant, nous jugeons qu’il serait trop injuste de croiser les bras devant tant de diffamations », apprend-on du côté de l’HJRA. La dernière affaire en date, remonte le week-end dernier à la suite du décès d’une jeune mère de famille dans un accident de moto, vendredi soir.

Publié dans Société

600. Tel est le nombre de femmes et de jeunes femmes qui meurent tous les ans après avoir rencontré une complication au cours d'un avortement à Madagascar. En effet, d'après Mireille Rabenoro, présidente de la Commission nationale indépendante des droits de l'Homme (CNIDH), près de 7 500 femmes ont recours à cette pratique qui est punie par la loi dans la Grande île. Selon elle, différents paramètres amènent les femmes et jeunes femmes à avorter. L'article rédigé par l'Agence de presse francophone (AFP) intitulé « A Madagascar, le cimetière aux fœtus de Volatiana », souligne des aspects de la vie qui favorisent l'avortement et l'interruption volontaire de grossesse. Un passage signé par Lalaina Razafinirinasoa indique que les barrières liées à l'usage des contraceptifs sont d'ordre financier et culturel.

 

Publié dans Société
lundi, 30 septembre 2019

Les atouts de Naina

Les déclarations de soutien pleuvent. Les comités d'appui s'organisent. Des soutiens et des appuis affluent autour du candidat n° 4 portant le dossard de l'IRD aux élections à la mairie d'Antananarivo Naina Andriantsitohaina. Des partis politiques, des mouvements associatifs, des collectifs d'opérateurs économiques et de simples citoyens manifestent leur adhésion à la cause de Naina en vue du redressement de la Capitale. Compte tenu de l'état délabrement avancé de la Ville des Mille, un élan de solidarité se mobilise et se propose d'apporter sa contribution à la réussite de Naina, l'homme qu'il faut à la place qu'il faut, pour siéger à l'Hôtel de ville ( Analakely) .

Publié dans Editorial

Un secteur florissant. Travailler dans les « call center » est la dernière tendance en vogue actuellement. Ces trois dernières années, les entreprises dites « offshore » se sont multipliées à grande vitesse dans le pays. Et pour cause, le faible coût de la main-d’œuvre estimé aux alentours de 130 euros ou près de 500 000 ariary, soit deux fois moins cher qu’au Maroc ou en Tunisie. Toutefois, ces salaires restent toujours attrayants pour la jeunesse malagasy. Pourtant, un bon nombre de sociétés opèrent encore clandestinement dans le pays.

Publié dans Economie

Un cocktail explosif ! Tel pourrait - on qualifier la rencontre de plusieurs détenus qui croupissent depuis quelques temps à la maison de Force de Tsiafahy. Cette prison est, en effet, récemment devenue le repaire de plusieurs anciens dignitaires du régime HVM. Parmi eux figure en premier lieu l'opérateur économique, Mbola Rajaonah qui fut un membre du cercle très fermé des anciens conseillers de l'ex - président Hery Rajaonarimampianina. Rappelons que ce transitaire est suspecté comme étant à l'origine de plusieurs délits dont du blanchiment de capitaux et fraude douanière. L'homme d'affaires est placé sous mandat de dépôt au sein de cet établissement pénitentiaire depuis le mois de février après sa comparution devant le Pôle anti - corruption.  

 

Publié dans Politique

Classée patrimoine national depuis 1978, la résidence de Rainilaiarivony, dernier Premier ministre de la royauté malagasy et mort en exil en Algérie en 1896, est désormais placée sous la protection du ministère de la Communication et de la Culture. Ce dernier a procédé à l'exécution de la décision ministérielle hier en expulsant du lieu « toutes personnes n'ayant droit ni titre dans ce patrimoine national et d'y enlever tous les meubles non affectés au site ».  Toutes les procédures relatives à l'expulsion ont été scrupuleusement respectées, selon une voix autorisée du ministère de la Communication et de la Culture.

 

Publié dans Politique
lundi, 30 septembre 2019

LA UNE DU 01 OCTOBRE 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

Recherche par date

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff