Un caillou de plus dans la chaussure de la propriétaire de la carrière sise à Bekisopa Ikalamavony. Au cours d’une conférence de presse hier, les députés élus dans la Province de Fianarantsoa ont également confirmé les abus perpétrés par cet opérateur minier. Une déclaration soutenue par des représentants de la population locale qui précisent que cette personnalité qui exploite la carrière se targue d’être intouchable depuis 13 ans et s’en était vantée partout. L’Etat, par le biais du ministère des Mines et des Ressources stratégiques a pris les mesures adéquates. Une prise de responsabilité félicitée par les députés et la population locale.

 

Publié dans Politique

Un adolescent de 15 ans fut interpellé par la Police pour une affaire de vol à Morondava. Lundi dernier, il a volé les biens appartenant à son oncle qui l’a hébergé avant de s’enfuir à Morondava où il réside. Dans la liste des objets volés, une arme à feu, un appareil photo, une tablette, un ordinateur, des bijoux ainsi que deux téléphones cellulaires ainsi que la somme de 37000 ariary.

 

Publié dans Société

Encore un bandit de moins ! La traque, visant les auteurs d’enlèvements des  membres de la communauté indienne,  se poursuit dans la Capitale. Pas plus tard que la nuit du lundi, c’était au tour de Sôla, un dangereux ravisseur recherché depuis 10 ans ou presque par les Forces de sécurité, d’être éliminé. La scène de cette neutralisation  définitive du bandit est survenue vers 21h30 sur une portion du By-pass à la hauteur d’Ankadindratombo. Le concerné a roulé en moto. Il savait  que les Forces de l’ordre l’ont pris en filature.  

Publié dans Société

Devant l'interdiction d'entrée et d'utilisation à La Réunion - et cela pour des raisons de santé - des marmites « made in Madagascar » et d'autres ustensiles dont les poêles et louches fabriquées à partir de l'aluminium, les consommateurs malagasy sont en alerte. Pour les utilisateurs de longue date, ils émettent des inquiétudes par rapport à leur état de santé et celui des membres de leur famille. « Nombreux sont les ménages malagasy qui utilisent quotidiennement des marmites en provenance  d'Ambatolampy. Ce qui fait que c'est surtout la population locale qui subira en premier les conséquences si les différentes opérations de contrôle, réalisées par la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTE) à La Réunion, sont infirmées ou confirmées par une contre-étude de la part des autorités malagasy.

Publié dans Société
mardi, 24 septembre 2019

Attention, ça couve !

La bataille sur plusieurs fronts que mène le jeune Président des Malagasy ne fait pas que des heureux. Des éléments issus de divers horizons et de différents secteurs de l'Administration s'opposent, en sourdine, aux mesures de redressement effectuées. En fait, ils s'inquiètent de l'avenir incertain de leurs intérêts occultes.

 

Publié dans Editorial

Une renommée de plus  pour la Grande île. La filière haricot vert porte haut le nom du pays sur le commerce international. Le groupe Basan à travers sa société Lecofruit se trouve au deuxième rang en matière d’exportation de cette variété de légumes dans le monde et premier exportateur à Madagascar. Avec une exportation de 8000 tonnes par an, l’entreprise se trouve derrière le Kenya. « Nous écoulons chaque année 8000 tonnes de haricot vert sur le marché européen notamment en France.

Publié dans Economie

Un investissement sur le long terme. Faisant partie du plus grand groupe hôtelier en Europe, le groupe Accor, à travers l’Ibis Hôtel & Spa, se doit de maintenir un certain niveau de standing et de qualité des services. A cet effet, l’établissement investit constamment dans la formation de ses employés. « La formation est un élément clé du développement de notre hôtel. Elle contribue en effet à la professionnalisation pour le développement national du secteur mais aussi et surtout au développement individuel de chacun de nos employés.

Publié dans Economie

L'ambassadeur Giovanni di Girolamo a réaffirmé hier la volonté de l'Union européenne à coopérer avec Madagascar, s'interrogeant notamment comment « une lettre interne » est arrivée sur les réseaux sociaux. « L'Union européenne veut et continuera à construire des routes », a renchéri le diplomate italien, à la presse, hier dans la matinée. L'ambassadeur de l'UE réagissait ainsi après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une lettre qu'il a signée et adressée au ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Habitat et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo.

 

Publié dans Politique
mardi, 24 septembre 2019

LA UNE DU 25 SEPTEMBRE 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Recherche par date

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff