Samedi dernier, la Police a interpellé quatre personnes pour une affaire de vol de moto à Toamasina. Tout a commencé le samedi 14 septembre dernier par la plainte d’un particulier résidant à Andranomadio, qui était la cible d’un cambriolage.

 

Publié dans Société

Situation déplorable dans un foyer du quartier d’Anosipatrana. Le corps sans vie de Herizo Rajaonarivony, de son vivant cadreur au sein de la chaîne de télévision privée MBS, était retrouvé dans son propre domicile à Anosipatrana, hier matin. Selon un constat sur place, le corps est pendu dans des circonstances non élucidées. Le mystère reste entier qu’on n’hésite pas à parler aussi d’une mort suspecte. C’est ce qu’a d’ailleurs confirmé le Commissariat du 4ème Arrondissement dont ses éléments ont fait la constatation sur place à côté de leurs collègues de la Brigade criminelle, précisément la BC1 et du médecin légiste. « Nous ne pouvons prononcer davantage sur la situation, l’équipe sur place étant encore en plein travail », confie une source auprès de la Brigade criminelle.

 

Publié dans Société

Un marché régional bloqué. Les autorités réunionnaises interdisent l’entrée et l’utilisation sur leur territoire des marmites malagasy. La raison invoquée expliquant cette interdiction en vigueur depuis vendredi dernier a trait au taux de plomb sur ces produits malagasy fabriqués à partir de l’aluminium. Cette interdiction concerne non pas uniquement les marmites « made in Madagascar », mais également les autres ustensiles (poêles et louches…) créés à partir de ce métal.

 

Publié dans Société

Les résultats de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) ont des impacts sur l’organisation au sein des écoles publiques ou privées. Dans la plupart d’entre elles, l’effectif des élèves en classe de 3e a doublé, pour la prochaine année scolaire. En même temps, les établissements devraient s’occuper des passants et ne pas mettre à l’écart les redoublants. Les responsables au sein de ces écoles ont le même avis, ces résultats ont changé totalement la donne, notamment pour les collèges. « C’est difficile pour nous de gérer cette situation, d’autant plus que nos effectifs sont limités, autant que l’infrastructure », avance un directeur d’école privée sise à Alarobia. Avant même la sortie des résultats, les parents ont déjà terminé la réinscription et actuellement, il ne reste que quelques places seulement.

 

Publié dans Société
lundi, 23 septembre 2019

En chute vertigineuse !

Les résultats définitifs des examens officiels au niveau de l'Education fondamentale (niveau de base ou primaire et niveau secondaire du premier cycle) sont maintenant publiés à travers le pays. Constat général décevant ! Dans tout le territoire national, les taux de réussite accusent une baisse inquiétante. A Tanà, il est de 37 %. Un pourcentage parmi les plus bas durant les dix dernières années. Il existe même dans certaines CISCO des taux de réussite avoisinant les 11 % ou tout au plus autour de 20 %. On cite même le cas d'un centre d'écrit (CEG) où il n'y a eu aucun admis (tsy nahavaky atody). En chute libre, c'est le cas de le dire, les résultats scolaires des potaches illustrent malheureusement l'état de lieu catastrophique de l'éducation à Madagasikara.

 

Publié dans Editorial

Les îles de l’océan Indien consomment en majorité des produits importés. Une vraie nuisance pour la production locale et en particulier pour la sécurité alimentaire. En effet, ces aliments sont hautement transformés, avec des additifs alimentaires excessifs mais de faible teneur en nutriments étant donné leur long processus de conservation et de transport. « Ces aliments, quoique joliment emballés et aux allures modernes, sont en fait à l’origine de beaucoup de maladies, celles appelées non transmissibles, comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires mais aussi artérielles, l’anémie et certains cancers.

Publié dans Economie

Déforestation, insécurité. Malgré ces situations, la Commune de Morondava attire toujours les touristes. Leur effectif a d’ailleurs grimpé cette année par rapport à l’année dernière. La ville a déjà accueilli en huit mois 20 000 touristes, un chiffre déjà atteint durant l’année précédente. En effet, Morondava reçoit chaque année les voyageurs qui visitent l’Allée des baobabs et le « Tsingy de Bemaraha ». Ce dernier reste une destination incontournable puisque 2 340 touristes s’y sont rendus pour visiter le parc.

Publié dans Economie

Le successeur de Lalao Ravalomanana à la tête de la Commune urbaine d'Antananarivo sera un homme. Sur les 5 postulants, aucune femme ne figure donc en liste sur la ligne de départ de la course à la mairie d'Antananarivo. Dans cette liste figure notamment Faniry Alban Rakotoarisoa (APM), Feno Harison Andriajoelina (Indépendant), Tahiry Ny Riana Andriamasinoro (TIM), Naina Andriantsitohaina (Isika rehetra miaraka amin'i Andry Rajoelina) et Eliace Ralaiarimanana (Indépendant).

 

Publié dans Politique

Les heures de Tahiry Ny Riana Andriamasinoro, au secrétariat général de la CU Antananarivo sont comptées. Candidat à la mairie d’Antananarivo, il devra, comme la loi l’exige, démissionner de son poste dès la publication officielle des candidats. Usant de ses prérogatives au maximum et ce jusqu’à la dernière minute, voire seconde, Tahiry Ny Riana Andriamasinoro multiplie depuis quelques jours les descentes au niveau des Fokontany pour superviser les petits travaux, les sorties dans les manifestations populaires ainsi qu’à la cérémonie officielle de la CUA.

 

Publié dans Politique
lundi, 23 septembre 2019

LA UNE DU 24 SEPTEMBRE 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Recherche par date

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff