Publié dans Politique

Lutte contre le Coronavirus - Le Covid-Organics intègre le « Solidarity Trial » de l’OMS

Publié le jeudi, 21 mai 2020


Les échos de la découverte du Covid -Organics continuent son chemin à l’international. Le Président Andry Rajoelina s’est entretenu par visioconférence avec le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus avant – hier. Il s’agit du premier échange entre les deux hommes depuis leur rencontre en marge du sommet de l’Union africaine en février 2019 à Addis- Abeba. Des « discussions importantes » selon le compte rendu de cette organisation mondiale sur sa page Facebook hier. En effet, les deux hommes ont discuté de la situation du Covid-19, plus précisément de la gestion de cette pandémie par les autorités malagasy ainsi que de l’utilisation du tambavy Covid- Organics.
D’emblée, le numéro un de l’OMS a salué l’engagement et le leadership du Président malagasy dans le domaine de la santé. Il a, particulièrement, rappelé la grande implication du Président Andry Rajoelina ayant permis de maîtriser l’épidémie de rougeole qui a sévi dans le pays l’année dernière. Concernant la gestion du coronavirus, le docteur Tedros a fait part de sa satisfaction quant à la gestion de l’épidémie à Madagascar tout en encourageant la poursuite des mesures appliquées jusqu’ici. « En comparaison avec les autres pays affectés par cette pandémie, les mesures que vous avez prises ont réussi », a indiqué le patron de l’OMS.
Clause de confidentialité
En abordant la question relative au tambavy Covid- Organics, le Président de la République a réitéré que l’utilisation de ce remède tiré de la médecine traditionnelle a été couronnée de succès et à preuve, plusieurs malades atteints du coronavirus à Madagascar ont déjà été guéris. Le numéro un de l’Exécutif a rappelé que le CVO est le fruit de recherches des scientifiques malagasy à partir de la plante artemisia à laquelle sont ajoutées d’autres plantes médicinales du pays. Il a également évoqué l’élaboration d’un autre remède sous forme d’injection obtenu à la partie de la combinaison de deux médicaments. « Pour cela, nous travaillons étroitement avec les chercheurs de l’océan Indien et des Etats – Unis. Des études et essais cliniques ont été menés depuis près d’un mois », a informé le Chef de l’Etat.
En réponse aux sollicitations de l’organisation, le Président Andry Rajoelina a déclaré que le Covid -Organics et la combinaison de médicaments sous forme injectable seront « candidats » pour faire partie du « Solidarity Trial » mis en place par l’OMS. Il s’agit d’un projet destiné à comparer des traitements issus de différents pays pour guérir les malades du Covid-19 dans le monde. Le numéro un malagasy a néanmoins posé une condition dont la signature d’un accord de confidentialité pour éviter de divulguer la composition de ces remèdes « made in Madagascar ». Une condition qui a été acceptée par le DG de l’OMS. « Nous allons signer un accord de confidentialité », a – t – il affirmé tout en assurant le soutien et l’accompagnement des équipes de l’OMS pour faciliter les recherches dans le domaine de la médecine traditionnelle. « La solidarité et la collaboration sont essentielles pour venir à bout de la pandémie de Covid-19, et l’OMS continuera à travailler aux côtés de Madagascar dans le cadre de la réponse », soutient cette organisation mondiale.
La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff