Publié dans Politique

Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente

Publié le mercredi, 05 août 2020


Depuis plusieurs jours maintenant, le Président de la République Andry Rajoelina passe le plus clair de son temps au contact de la population avec son épouse Mialy Rajoelina. Et ce, nonobstant des circonstances qui ne lui sont pas totalement favorables. Force est en effet de constater que le Chef de l’Etat ne rechigne pas à aller au-devant d’une frange de la population mécontente et parfois hostile ces derniers jours. Ce fut notamment le cas avant-hier lorsque le Président s’est rendu à Antanikatsaka Itaosy, dans le District d’Atsimondrano. Faut-il en effet rappeler que des manifestations d’habitants de Fokontany de cette Commune ont eu lieu, en raison d’un sentiment de mise à l’écart des aides octroyées par l’Etat ressenti par certains d'entre eux. Des habitants ont effet affichés leurs inquiétudes par rapport aux agissements de quelques responsables chargés de l’organisation et de la distribution des aides étatiques. En tout cas, même s’il a pu choisir de ne pas se rendre sur place, pour des raisons de sécurité notamment, le Chef de l’Etat ne fait jamais machine arrière. Contrairement à d’autres, le locataire d’Iavoloha tient à montrer qu’il n’est pas un Président de l’évitement et qu’il est en contact permanent. Il maintient ses descentes sur terrain. Une façon pour lui de montrer sa proximité avec la population, d’écouter cette dernière mais également à la rasséréner. En somme, le Président de la République n’hésite pas à aller au charbon.
15 jours
Ayant justement entendu les inquiétudes de la population, le Chef de l’Etat a déclaré hier que la campagne de distribution de l’aide étatique « sosialim-bahoaka » se poursuivra dans les 15 prochains jours afin qu’aucun ménage ne soit laissé-pour-compte. Le Président Andry Rajoelina a ainsi donné des consignes claires pour que chaque foyer présentant le carnet du Fokontany puisse bénéficier des aides sociales de l’Etat. La Région Analamanga travaillera en étroite collaboration avec les autorités locales pour superviser la distribution. Par ailleurs, l’Association Fitia dirigée par la Première Dame Mialy Rajoelina prêtera aussi main-forte aux responsables locaux pour que chaque foyer puisse recevoir sa part de « sosialim-bahoaka ». Le Président de la République a réitéré que les chefs Fokontany et les autorités locales qui seraient tentés de détourner les aides destinées à la population vont être sanctionnés sévèrement. Notons que la campagne de distribution des aides « sosialim-bahoaka » a débuté hier pour le District d’Avaradrano. Accompagné par son épouse Mialy Rajoelina, le Président Andry Rajoelina s'est rendu au Kianja Maitso d’Alasora pour cette première journée de distribution. Le Président de la République a tenu à rassurer la population, venue en masse sur les lieux, en réitérant que chaque foyer sans exception recevra le « sosialim-bahoaka ». Pour cette première journée, 1000 ménages ont bénéficié du " sosialim-bahoaka " dans l'Avaradrano. L’Etat œuvre actuellement pour que 8000 foyers par jour, à travers Antananarivo, puissent recevoir leurs aides sociales.
La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff