Publié dans Politique

Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires

Publié le vendredi, 07 août 2020


Environ 200 agents mobilisés par ministère. Les descentes sur terrain pour mener des nouvelles enquêtes auprès des ménages ont commencé hier, au lendemain de l’annonce d’une nouvelle organisation avant la reprise de la distribution de l’aide « Vatsy Tsinjo », prévue pour le 11 août. Les équipes composées par des agents des ministères, en collaboration avec ceux de la Région Analamanga et ceux des Communes concernées, effectuent du porte-à-porte y afférent. Leur mission consiste à renouveler les registres des familles bénéficiaires des aides et celles qui doivent en avoir ainsi qu’à évaluer la quantité de vivres encore à déployer. « Chaque équipe collecte des informations auprès des ménages visités pour remplir les fiches de recensement. Elle effectue les enquêtes à partir d’un questionnaire, précisant par exemple si les concernés ont perdu leurs emplois durant la crise. Ont-ils suspendu leurs activités ? Comment font-ils pour survivre ? etc. », souligne Lalatiana Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la Culture (MCC).
A partir des résultats des enquêtes, les équipes qui les ont effectuées sur terrain pourront distinguer les familles vulnérables qui doivent toucher les vivres, notamment ceux qui ont perdu leurs emplois, ceux dont les salaires ont été réduits ou encore ceux ayant dû suspendre leurs activités à cause de la crise, et les ménages qui peuvent s’en passer. Une fois les données collectées, la liste des bénéficiaires du « Vatsy Tsinjo » sera affichée. Les ménages qui doivent en avoir mais qui n’y sont pas inscrits peuvent faire des réclamations dans un délai limité, avant l’affichage de la liste définitive dans chaque Fokontany. Notons que les Communes de Tanjombato et d’Ankaraobato, dans le District d’Antananarivo Atsimondrano, constituent les circonscriptions où les agents du MCC mènent les enquêtes. Le ministre de tutelle y a participé hier. Au total, 24 400 ménages répartis dans 12 Fokontany et 43 secteurs devront être enquêtés avant le 9 août prochain.
Recueillis par Patricia R.



Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff