Publié dans Politique

Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires

Publié le vendredi, 07 août 2020


Environ 200 agents mobilisés par ministère. Les descentes sur terrain pour mener des nouvelles enquêtes auprès des ménages ont commencé hier, au lendemain de l’annonce d’une nouvelle organisation avant la reprise de la distribution de l’aide « Vatsy Tsinjo », prévue pour le 11 août. Les équipes composées par des agents des ministères, en collaboration avec ceux de la Région Analamanga et ceux des Communes concernées, effectuent du porte-à-porte y afférent. Leur mission consiste à renouveler les registres des familles bénéficiaires des aides et celles qui doivent en avoir ainsi qu’à évaluer la quantité de vivres encore à déployer. « Chaque équipe collecte des informations auprès des ménages visités pour remplir les fiches de recensement. Elle effectue les enquêtes à partir d’un questionnaire, précisant par exemple si les concernés ont perdu leurs emplois durant la crise. Ont-ils suspendu leurs activités ? Comment font-ils pour survivre ? etc. », souligne Lalatiana Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la Culture (MCC).
A partir des résultats des enquêtes, les équipes qui les ont effectuées sur terrain pourront distinguer les familles vulnérables qui doivent toucher les vivres, notamment ceux qui ont perdu leurs emplois, ceux dont les salaires ont été réduits ou encore ceux ayant dû suspendre leurs activités à cause de la crise, et les ménages qui peuvent s’en passer. Une fois les données collectées, la liste des bénéficiaires du « Vatsy Tsinjo » sera affichée. Les ménages qui doivent en avoir mais qui n’y sont pas inscrits peuvent faire des réclamations dans un délai limité, avant l’affichage de la liste définitive dans chaque Fokontany. Notons que les Communes de Tanjombato et d’Ankaraobato, dans le District d’Antananarivo Atsimondrano, constituent les circonscriptions où les agents du MCC mènent les enquêtes. Le ministre de tutelle y a participé hier. Au total, 24 400 ménages répartis dans 12 Fokontany et 43 secteurs devront être enquêtés avant le 9 août prochain.
Recueillis par Patricia R.



Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff