Publié dans Politique

La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama

Publié le vendredi, 07 août 2020


La presse malagasy est en deuil. Notre confrère Salomon Ravelontsalama de la Gazette de la Grande Ile où il occupait le poste de directeur général en charge de l’administration, des finances et de la publicité  est décédé hier à l’hôpital Befelatanana à l’âge de 63 ans. Economiste de formation, il a débuté dans la presse écrite dans le quotidien Midi Madagasikara en 1984 avant de fonder ensemble avec Lola Rasoamaharo, James Ramarosaona, Adelson Razafy et Franck Raharison le quotidien « La Gazette de la Grande Ile ». Celui-ci a vu le jour précisément le 08 mars 2003. Salomon Ravelontsalama avec comme nom de plume « Sa » était un chroniqueur économique et doté d’une connaissance pointue dans le domaine en question. Mais on peut dire qu’il était polyvalent. La mort de Salomon Ravelontsalama survient 7 mois et 19 jours après celle de Franck Raharison, ancien directeur général de la Rédaction de la « Gazette de la Grande Ile », décédé le 19 janvier 2020. Salomon Ravelontsalama laisse une veuve et 2 orphelins.
La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo, a émis des mots sur le défunt. « Je tiens à rendre hommage à ce journaliste, un vétéran du métier, un vieux routier qui a eu certainement sa place dans le milieu de la presse écrite à Madagascar. Puisse son âme reposer en paix ».
La rédaction du journal «  la Vérité » présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, ses amis et particulièrement nos confrères et consœurs de la Gazette de la Grande Ile.
A.Lepêcheur

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff