Publié dans Politique

Evasan de Christian Ntsay à l’étranger ? - Le Premier ministre fait taire les rumeurs sur son état de santé

Publié le lundi, 07 septembre 2020

Le Premier ministre a-t-il été évacué à l’étranger pour des raisons sanitaires ? Cette rumeur sur les réseaux sociaux s’est propagée à vive allure, la semaine dernière. L’intéressé était absent de la scène politique ces derniers temps ce qui n’a fait qu’alimenter ces rumeurs. La rumeur, à mesure qu’elle s’enflait, est parvenue jusqu’aux oreilles de Christian Ntsay. Pour faire taire les spéculations, le Premier ministre est apparu hier à 8 h tapantes du matin au Palais d’Etat de Mahazoarivo. Au cours de son allocution lors de la traditionnelle levée de drapeau, il a ainsi formulé un démenti formel.

« Beaucoup de choses ont été dites : où est passé le Premier ministre, qu’est-ce qu’il a… Je suis là », a répondu le chef du Gouvernement devant ses collaborateurs à la Primature. Il confirme toutefois avoir subi un contrôle.

« Le plus important est ceci : chaque être humain est fait de chair et de sang. Il y a certains moments où les contrôles sanitaires s’avèrent nécessaires. C’est ce qu’il s’est passé », dit-il.

Lui de lancer par ailleurs un message à l’appel à la conscience de tout un chacun devant de telles rumeurs.

« Certains ont affirmé que le Premier ministre avait été victime d’un accident vasculaire cérébral. D’autres d’avancer que le Premier ministre a été empoisonné… C’est dans ce genre de cas que vous vous rendez compte qu’il ne faut pas croire tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Toutefois, comme je l’ai dit à maintes reprises, nous sommes dans un pays libre, nous vivons dans une démocratie. De nombreux pays, à l’heure où nous parlons, n’auraient pas accepté ce genre de choses. Des personnes auraient été emprisonnées et le réseau social aurait été banni dans certains pays. Nous, nous vivons dans une démocratie. Cela nécessite une éducation, une prise de conscience des dirigeants et de chaque Malagasy », soutient-il.

La Rédaction

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff