Publié dans Politique

Rencontre Rajoelina et notables - Vatovavy, 23è Région de Madagascar

Publié le lundi, 07 septembre 2020

Faire de Vatovavy la 23è région de la Grande île est une demande récurrente des notables de cette partie de l’île et a, par ailleurs, été promis par l’actuel Président de la République, lors de sa campagne électorale pour la présidentielle. De l’époque coloniale à la Troisième République, à Madagascar, Mananjary a toujours été la capitale de la Préfecture. Toutefois, lors de la création de la Région Vatovavy Fitovinany, la Préfecture de Manakara a été choisie pour être le chef-lieu de la Région.

La population de la Préfecture de Mananjary a dû rallier la nouvelle préfecture commune de Manakara pour les procédures administratives. Des difficultés qui font partie des raisons évoquées à la demande de création d’une Région Vatovavy. Des échanges et des enquêtes concernant la mise en place de ladite 23è Région ont débuté l’an dernier et ayant duré plusieurs mois. Une consultation des différentes catégories de personnes à travers les 6 Districts de la Région Vatovavy Fitovinany, à commencer par la population en passant par les autorités civiles jusqu’aux notables, a été menée.  

Consensuelle

Hier, le Président de la République Andry Rajoelina s’est entretenu avec les députés et les Ampanjaka de la Région Vatovavy Fitovinany, au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, concernant la mise en place de ce qui doit être la 23è Région de Madagascar. Une rencontre axée sur la mise en œuvre concrète du découpage et de la mise en place de deux Régions distinctes : Vatovavy et Fitovinany. L’idée c’est que la nouvelle organisation soit mise en place de manière consensuelle. Lors de la réunion d’hier, chaque participant a alors émis ses idées et rapporté les desiderata de la population à la base. Le Président de la République a expliqué qu’il s’agira d’un découpage administratif. L’objectif étant de faciliter la vie quotidienne de la population et les démarches administratives, mais surtout pour aboutir à un développement réel. Le dernier point qui pose problème concerne la répartition des six Districts. Qui va rejoindre la Région Vatovavy et qui va rejoindre Fitovinany. Certains optent pour la formation d’une Région selon la proximité géographique ce qui donnerait donc une Région Vatovavy formée de Mananjary, Nosy Varika et Ifanadiana, et une Région Fitovinany composée de Manakara, Vohipeno et Ikongo. Un autre courant d’idée vogue pour une Région Vatovavy qui comprendrait également Ikongo.

Développement pour tous

Le Chef de l’Etat a réitéré à cette occasion que tous les Districts de Madagascar auront leur part de développement. Il a insisté sur le fait que les divers projets de développement des Districts sont déjà prêts, et que Vatovavy en bénéficiera. Par exemple pour le District d’Ikongo, un des 6 Districts que compte l’actuelle Région Vatovavy Fitovinany, de nombreux projets d’infrastructures attendent déjà le top départ. Les infrastructures présentes dans cette localité anciennement dénommée Fort Carnot datent de la Première République. Un hôpital « manara-penitra », un gymnase, une école, entre autres, devraient voir le jour dans ce District. Le Président de la République rappelle en outre que les engins de construction destinés à toutes les Régions, à l’instar de Vatovavy Fitovinany, sont disponibles, afin de rendre plus rapide la mise en œuvre des divers projets tels que la réhabilitation ou la construction de routes. Andry Rajoelina affirme qu’un budget pour la Région Vatovavy est déjà prêt.

La Rédaction

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff