Publié dans Politique

Prêt « Miarina » - 19 milliards d’ariary décaissés au bénéfice de 329 entreprises

Publié le mercredi, 09 septembre 2020

Une enveloppe de 50 milliards d’ariary. Treize semaines après son lancement officiel, le financement « Miarina » initié par le Président de la République a débloqué jusqu’à ce jour environ 19 milliards d’ariary. Ce crédit à taux bonifié et garanti par le fonds « Fihariana » a soutenu 329 entreprises réparties sur dix-neuf régions de Madagascar.  En moyenne, les débiteurs empruntent 58 millions d’ariary. Mais les besoins de financement varient en fonction de la taille des entreprises. Les sociétés de petite taille contractent à hauteur de 10 millions d’ariary tandis que celle de grande taille arrivent jusqu’à 300 millions d’ariary. En tout cas, le financement est destiné aux entreprises formelles réalisant au maximum un chiffre d’affaires de 5 milliards d’ariary », rapporte Zafindravaka Valérie, secrétaire exécutif de « Fihariana », hier, au Nexta Andranomena.

D’après les statistiques, le secteur du commerce reste majoritaire représentant 33% des contractants. Par ailleurs, 45,59% des bénéficiaires se trouvent à Analamanga. « Je travaille dans la location de voitures. Nous avons énormément besoin d’argent en matière d’entretien et de paiement des salaires du personnel. Grâce à ce financement, j’ai pu maintenir mon activité. En plus, il y a un différé de six à huit mois avant le remboursement », témoigne un bénéficiaire.

Outre leur appui financier, les équipes de « Fihariana », en collaboration avec l’Institution financière internationale (IFC), offrent des appuis techniques et psychologiques. La formation s’étale sur une période de sept semaines. « En complément du soutien financier, une formation adaptée et ce guidée vers une approche pragmatique de gestion des impacts de la crise sur leurs entreprises. Des modules précis seront traités tels que l’accès au financement, l’ajustement du business plan et la communication en période de crise, ou encore la commercialisation en ligne. Nous aidons également les entreprises en termes de débouchés », poursuit le secrétaire exécutif. La première série de formation sera délivrée en présentiel. Les mêmes séances vont être organisées en ligne pour toutes les régions.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff