Publié dans Politique

Un Français arrêté à Antsiranana - L’extradition en France dans une quinzaine de jours

Publié le mardi, 03 novembre 2020


La semaine dernière, la Gendarmerie de France, en collaboration avec la Police nationale, ont arrêté un ressortissant français à Antsiranana. Celui-ci, visé par un mandat d’arrêt international, est accusé d’extorsion, d’enlèvement, de séquestration et d’assassinat dans le sud de la France dans le courant de l’année dernière. D’après les informations, il est actuellement incarcéré dans une prison d’Antananarivo en attendant son extradition en France qui se ferait dans une quinzaine de jours. Une opération qui peut se faire suite à la convention de coopération judiciaire bilatérale du 4 juin 1973 entre la France et Madagascar.
Ce ressortissant français débarquait à Madagascar quelques jours après les faits survenus dans le Var où Jean Marc Sandré, un patron d’un important chantier naval, a été assassiné. Le Français, B.P.R, arrêté dans le Nord de Madagascar serait le présumé auteur de cet acte. Apparemment, le criminel a eu une longueur d’avance sur les enquêteurs français dans la mesure où c’est seulement un mois après la disparition de Jean Marc Sandré que son corps a été retrouvé, « à moitié enterré dans une zone boisée et escarpée », selon la presse locale.
Un laps de temps suffisant à l’assassin pour prendre le large et s’installer à Madagascar. Entre la disparition de Jean Marc Sandré et la découverte du corps, une demande de rançon de 100 000 euros a été adressée à ses proches contre sa libération. Il ne s’agit certainement que d’un leurre pour détourner l’enquête afin de permettre au présumé meurtrier de prendre la fuite. En effet, à l’endroit et à l’heure indiqués du dépôt de la rançon, personne n’est venue pour récupérer les 100 000 euros.
Disparu le 6 juin 2019, le corps de Jean Marc Sandré a été découvert le 2 juillet de la même année et le résultat de l’autopsie a révélé un violent coup porté au crâne.
« Sur cette Terre, rien ne se sait. Cela mettra peut-être des années, mais je pense que ses enfants connaîtront un jour la vérité. Avec les moyens techniques dont disposent aujourd’hui les enquêteurs, je suis convaincu qu’on saura », prédisait Vincent Lagaf, commentant à la presse française l’assassinat de son ami depuis 25 ans. Le célèbre animateur de l’émission « Le juste prix » a ainsi vu juste car un an après la découverte de l’assassinat, le présumé assassin est arrêté…
La Rédaction





Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff