Publié dans Politique

HCDDED - Publication d’un guide des défenseurs des droits de l’homme

Publié le jeudi, 05 novembre 2020


Les ateliers du Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’Etat de droit, en collaboration avec l’OIF, ont pris fin hier au Sweety Ampefiloha. Cet organe va publier un guide pratique sur la démocratie à l’usage de tout un chacun dont les organisations de la société civile.
Depuis un mois, le Sweety Ampefiloha était l’antre de la démocratie, de l’Etat de droit et des droits de l’homme. C’est en effet dans ce petit coin du centre- ville que se sont tenus les ateliers du HCDDED, en collaboration avec l’OIF. Des ateliers qui ont vu la participation effective des hauts conseillers, des responsables étatiques et des membres des organisations de la société civile.
Durant ce laps de temps d’un mois, les thèmes de la démocratie, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance et du respect des droits de l’homme ont été décortiqués par les panélistes et l’assistance. Les intervenants ont expliqué la situation sur le terrain tout en avançant des propositions.
A titre d’exemple, le directeur de cabinet du ministère de la Justice, Raby Ainarimanga Savatsara, est intervenu sur la culture d’excellence au sein de ce ministère. Le directeur des doléances au sein de la Gendarmerie nationale a expliqué la stratégie de la lutte contre la corruption au sein de ce corps ou encore Onjaniaina Rasamimanana qui est intervenu sur les mœurs, us et coutumes malagasy.
Ces ateliers ont été bien accueillis par les organisations de la société civile qui étaient nombreuses à participer aux évènements. Elles n’ont pas hésité à interpeller, faire des lobbyings, effectuer des plaidoyers voire avancer des recommandations. Elles ont joué pleinement leurs rôles d’OSC si l’on ne cite que la proposition d’utiliser les nouvelles cartes de Fokontany comme carte électorale.
Le président du HCDDED n’a pas manqué de partager son satisfecit sur la réussite des ateliers, particulièrement à l’OIF qui a accompagné l’organe. Les thématiques qui ont été traitées sont en effet d’une importance capitale pour asseoir les piliers du développement durable, c'est-à-dire la démocratie, l’Etat de droit, la bonne gouvernance et le respect des droits de l’homme, sur des bases solides.
Le rapporteur général du HCDDED, Randy Donny a, pour sa part, expliqué que l’organe va publier prochainement un guide pratique pour les défenseurs des droits de l’homme. Ce guide est la synthèse de toutes les interventions des panélistes ainsi que des recommandations avancées par l’assistance tout au long des ateliers.
Ce guide pratique sera alors l’outil de prédilection de tous les défenseurs des droits de l’homme dans le pays. Par ailleurs, cet organe constitutionnel va poursuivre ses missions de sensibilisation sur ces thématiques au niveau des médias. Le but étant de toucher le maximum d’individus possible sur le rôle crucial que jouent ces thématiques pour le développement du pays et l’épanouissement de la population dans le respect commun.

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff