Publié dans Politique

Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM

Publié le lundi, 01 mars 2021


50 000. Tel est le nombre des maîtres FRAM non subventionnés répartis dans tout Madagascar. Ces enseignants non fonctionnaires (ENF) travaillent bénévolement depuis le début de cette année scolaire. Ils n’ont bénéficié ni de salaire de la part des parents d’élèves ni d’aide venant de l’Etat, en étant non subventionnés. Face à leur appel de détresse, le ministère de l’Education nationale (MEN) va allouer une aide spécifique pour ces ENF œuvrant dans les classes préscolaires et primaires des Ecoles primaires publiques (EPP), les Collèges d’enseignement général (CEG) et les Lycées. Il s’agit d’une aide spécifique, et non un salaire, afin de réduire leur vulnérabilité. En tout, chacun d’entre eux recevra environ 500 000 ariary.
« Les enseignants non fonctionnaires des préscolaires, des EPP et des CEG bénéficieront de 2 subventions. L’une concerne l’aide spéciale venant de l’Etat, dont l’arrêté y afférent a déjà été signé pour le déblocage du budget. Les procédures sont déjà en cours auprès du MEN et du ministère des Finances. Chaque bénéficiaire recevra ensuite un bon de caisse pour éviter toute perte ou détournement », informe Marie Michelle Sahondrarimalala, numéro un du MEN. « Le budget destiné pour le paiement de cette aide spéciale sera envoyé auprès des Directions régionales de l’Education (DREN) », ajoute-t-elle. L’aide spéciale tourne autour de 200 000 ariary, selon les informations recueillies auprès du ministère de tutelle. La seconde subvention concerne l’appui face au coronavirus, destinée toujours aux maîtres FRAM. Le montant de cette aide venant des partenaires s’élève à près de 300 000 ariary, d’après le ministre de tutelle. Reste à savoir si ces montants vont être payés une seule fois pour cette année ou encore par mois ou par trimestre. Aucun détail à ce sujet n’a été délivré jusqu’ici.
Recueillis par Patricia Ramavonirina


Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff