Publié dans Politique

Décentralisation - Les gouverneurs passent l’évaluation

Publié le mardi, 08 juin 2021


Les gouverneurs feront l’objet d’une évaluation. Telle a été l’affirmation du Premier ministre Christian Ntsay hier, lors de son intervention devant les députés. En tant que hauts employés de l’Etat nommés en Conseil des ministres, ces patrons de l’administration régionale doivent subir un jugement en vue de leur remplacement pour les défaillants.
L’initiative concerne les gouverneurs des 21 Régions sauf la Betsiboka qui n’a pas de gouverneur jusqu’ici. Les critères d’évaluation sont basés sur des aspects techniques et politiques. Les compétences en matière d’administration en sont alors mises en avant. Les gouverneurs sont en effet tenus de réaliser les promesses présidentielles déclinées en 13 Velirano au niveau de leur circonscription administrative.
En tant que substitut temporaire du chef de région élu, le gouverneur est également chargé de préparer et de mettre en œuvre, avec le concours des services déconcentrés de l’Etat concernés, les activités de développement initiées par la Région, d’assurer la mise en œuvre du schéma régional d’aménagement du territoire et d’assurer le développement harmonieux et équitable de toutes les collectivités territoriales décentralisées relevant de son ressort territorial, notamment en priorisant les intérêts intercommunaux.
Marchés fictifs
Le locataire de Mahazoarivo a aussi annoncé que la compétence en communication des gouverneurs sera évaluée. Il s’agit de peser leur aptitude à communiquer avec les parlementaires, les élus locaux, les fonctionnaires des services déconcentrés et les partenaires. A cet égard, beaucoup échoueront à coup sûr. Des gouverneurs se croyant être le tout-puissant dans leurs Régions se querellent de temps à autre avec certaines de ces catégories.
En matière de gouvernance financière et politique, tant de remarques négatives sont entendues. Si les uns sont champions en gonflement de factures, marchés fictifs et corruption, les autres s’excellent en népotisme et harcèlement sexuel. Des scandales sont même sur le point d’éclater au grand jour dans une des Régions sur les Hautes terres.
Dans cette Région, douze des dizaines de projets initiés par l’administration régionale sont exécutés au profit du village natal du gouverneur au détriment d’autres localités nécessiteuses. Des enquêtes ont été ouvertes, semble-t-il. De plus, la qualité des réalisations à l’image de ce pavé d’une centaine de mètres en pleine capitale régionale laisse à désirer malgré la somme faramineuse investie dans les travaux. A ce propos, le sommet de l’Etat devrait faire le ménage en vertu de la décentralisation émergente prônée en 2019.
M.R.

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff