Publié dans Politique

Ministre Lalatiana Andriatongarivo - « Un remaniement est plus probable qu’un changement du Gouvernement »

Publié le vendredi, 16 juillet 2021


Si au début de l’année, la question de changement ou d’un remaniement du Gouvernement a été écartée d’un revers de main par les responsables au sein de la Présidence, le sujet revient avec insistance au cœur des discussions depuis ces dernières semaines.
Au cours de l’émission hebdomadaire « Tsy ho tompon-trano mihono » sur les chaînes publiques, la ministre Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo s’est exprimée sur le sujet et a estimé qu’un remaniement était plus probable qu’un changement du Gouvernement. « Le Président est le seul décideur. Cependant, de mon point de vue personnel, je ne pense pas que la décision ira jusqu’à un changement de Gouvernement, car la relation de confiance entre le Président de la République et le Premier ministre reste encore présente. C’est mon ressenti personnel par rapport aux relations entre les deux têtes pensantes de l’Exécutif », indique celle qui est porte-parole du Gouvernement. « Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de changement de Gouvernement. La décision appartient exclusivement au Président de la République », a-t-elle martelé. 
Evaluations
Si elle ne confirme ni n’infirme l’éventualité d’un changement du Gouvernement ou d’un remaniement, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo informe en tout cas que les ministres ont subi leur évaluation, après le sursis accordé par le Président de la République depuis le début de l’année. La porte-parole du Gouvernement ne précise cependant pas quand est-ce que l’évaluation a eu lieu. L’éventualité d’un départ de certains ministres n’est pas à exclure. En tout cas, à entendre la ministre, la décision d’un remaniement ou non dépendrait donc actuellement du Chef de l’Etat.
« Au moment qu’il jugera opportun, le Président de la République, qui est en possession des résultats des évaluations, prendra la décision qu’il juge nécessaire. Il avisera selon que les résultats d’un tel ou d’un tel autre sont satisfaisants. Il décidera qui doit être remplacé ou pas », souligne-t-elle. « La question de l’opportunité ou le nom des ministres qui seront retenus ou non, sont des questions auxquelles réfléchit sûrement le Président », estime la ministre. Outre les évaluations, elle estime également que la décision pourrait également être basée sur la capacité des ministres à réaliser les programmes prioritaires fixés par le Chef de l’Etat.

La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff