Publié dans Politique

Frontières malagasy - Le Premier ministre ordonne une surveillance renforcée

Publié le vendredi, 16 juillet 2021


Message fort. Le Premier ministre Ntsay Christian a donné l’ordre à la grande famille de la Gendarmerie le renforcement de la surveillance des frontières. Une recommandation faite par le chef du Gouvernement lors de la réunion des grands responsables de la Gendarmerie tenue, hier, par visioconférence au Toby Ratsimandrava.
Le Premier ministre a rappelé aux responsables éparpillés dans toute l’île, à savoir les commandants des Circonscriptions inter-régionales de la Gendarmerie nationale (CIRGN) et les commandants de groupement, que l’introduction du variant sud-africain est due à l’entrée clandestine par voie maritime des personnes contaminées. « A l’heure actuelle où le variant delta rôde autour de Madagascar et les frontières malagasy encore fermées, il faudrait être vigilant pour stopper ces entrées irrégulières dans le pays », a insisté le Premier ministre Ntsay Christian. Une recommandation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd comme l’atteste les nouvelles directives données par le secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le Général Richard Ravalomanana.
Cette grande réunion des grands responsables de la Gendarmerie se tient tous les six mois afin  de coordonner les actions et dans le but également de tenir un suivi sur les recommandations émises auparavant, les réalisations faites ou non durant le premier semestre ainsi que les problèmes rencontrés. Il va de soi que la projection pour le second semestre figure également sur les sujets traités à cette réunion semestrielle des grands responsables.
A part le Premier ministre Ntsay Christian, des membres du Gouvernement sont également intervenus à la réunion en l’occurrence le ministre de la Défense nationale, Général Léon Richard Rakotonirina, le ministre de la Sécurité publique, Rodilisy Randrianarison, le ministre de la Justice, Johnny Richard Ramahefarivo et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa.
La Rédaction

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff