Publié dans Politique

Mauvaise gouvernance au sein de l'ORTM - Démenti de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo

Publié le vendredi, 01 octobre 2021

Affirmations gratuites. C'est l'expression choisie par la ministre de la Communication et de la Culture pour répondre aux insinuations de mauvaise gouvernance dans son département et particulièrement au niveau de l'Office de la radio et de la télévision malagasy, de la Télévision nationale et de la radio nationale malgache. Des affirmations qu'elle juge sans fondement.

« Ma présence dans le Gouvernement dérange manifestement certains. Tant et si bien que ces personnes vont jusqu'à me prêter certaines choses dont 99,9% sont fausses et infondées », a répondu Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, au cours de l'émission Tsy ho tompon-trano mihono, hier sur les stations publiques. La ministre dément ainsi les accusations selon lesquelles du matériel au niveau de la TVM et de la RNM auraient été détournés, invitant ses détracteurs à venir constater la présence de ce matériel dans les bureaux des deux chaînes. Les caméras, mélangeurs vidéo, tables, … faisant partie des matériels offerts par le MCC en 2019, dit-elle, sont encore présents sur place. « Tout est tracé », réplique la ministre, parlant de l'existence d'un inventaire remis notamment à l'Agence comptable au niveau du ministère de l'Economie et des Finances. La comptabilité-matières peut également faire foi de l'inexistence de présumés détournements au sein de la TVM et la RNM, martèle Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo.

La ministre dément également certaines affirmations lui prêtant des faits de détournements au niveau de l'ORTM par le biais notamment d'échanges de service. Tous les contrats sont transparents et consultables, répond la ministre. Elle précise aussi que tous les partenariats au niveau de l'ORTM sont contrôlés par un agent comptable. Que le maniement des deniers publics fait l'objet d'un contrôle a posteriori et d'un contrôle a priori. « Je ne répéterai jamais des faits contre lesquels je me suis battue pendant longtemps », interpelle-t-elle.

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff