Publié dans Politique

Meurtre d’une mère et de son fils - Le père et deux autres complices en prison

Publié le lundi, 18 septembre 2023



Trois personnes sont placées sous mandat de dépôt à la prison d’Ambatolampy. L’affaire concernant l’assassinat d’une mère de famille et de son fils à Ambohimandroso a pris une grande avancée. Sitôt après le meurtre, la Gendarmerie d’Antanifotsy et celle d’Ambohimandroso ont procédé à une enquête et des arrestations. Les suspects ont comparu devant le tribunal d’Ambatolampy, hier, et sont incarcérés à la prison de cette localité pour attendre leur jugement. Il s’agit du compagnon de la femme, qui n’est autre que père de l’enfant, un ancien employé de la famille, ainsi qu’un voisin. Ce dernier a été parmi les suspects à cause des traces de sang sur ses vêtements, lorsque les gendarmes sont venus constater les faits. Le meurtre a eu lieu le 9 septembre dernier. Une femme de 30 ans ainsi que son fils de 3 ans et demi ont été tués de sang-froid chez eux. La Gendarmerie a mené son enquête pour faire la lumière sur cette affaire.
Pour rappel, la maîtresse de maison a été décapitée. Elle portait des traces de coup de couteau au niveau du cou tandis que de graves plaies ont été observées sur son crâne. Quant à son petit garçon, les tueurs l'auraient étranglé avec un bout de tissu. Le crime a eu lieu au moment où le chef de famille était encore en mission dans la Capitale. A  près d’une semaine, l’affaire a été plus ou moins éclaircie. Cependant, une source a avancé que les auteurs de ces atrocités ont pris l'argent, une somme assez conséquente que la victime avait en sa possession. De son vivant, elle fut une commerçante itinérante. Il paraît qu’elle aurait envisagé d’acheter un camion.

Anatra R.


Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Jeux olympiques 2024- Emmanuel Macron invite Andry Rajoelina
  • Assemblée nationale - 16 députés indépendants rejoignent l’IRMAR

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Mille convoitises !
    La forteresse au sein de laquelle le Roi Andrianjaka (1610 – 1630) devait installer les mille guerriers assurant la sécurité de son « lapa » fondé sur le haut de la colline à Analamanga, en 1610, contre l’éventuelle attaque des Vazimba qui s’y trouvaient déjà sur place intéressera 4 siècles plus tard les mille convoitises. Les premiers occupants du site, les Vazimba, devaient réagir face à cette colonisation par ce fils cadet du grand Roi Ralambo, d’autant qu’il installait y les mille colons (ou guerriers). La forteresse des mille guerriers qui deviendra plus tard la « Cité des mille », la capitale du royaume d’Analamanga. « Antananarivo », la Ville des Mille, sera en toute évidence la capitale de l’Imerina sinon du Fanjakana Hova. A l’arrivée des vazaha en 1896, année de la colonisation, ils gardèrent Antananarivo comme capitale du pouvoir colonial.

A bout portant

AutoDiff