Publié dans Politique

Commémoration du 7 février 2009 - Rajoelina appelle à l'unité

Publié le mercredi, 07 février 2024

Hier, à l'occasion de la commémoration du 15e  anniversaire du 7 février 2009 à Antananarivo, devant la stèle à Ambohitsorohitra, le Président de la République Andry Rajoelina a prononcé un discours poignant rappelant les moments sombres de cette journée tout en insistant sur l'importance de l'unité pour le développement du pays.

Le discours du Président a débuté par une solennelle réflexion sur les événements tragiques qui ont marqué Madagascar il y a 15 ans. Il a évoqué la tristesse, les cris et les coups de feu qui ont résonné à cet endroit précis. Il souligne que la mémoire de ceux qui ont perdu la vie reste gravée dans les cœurs.

Andry Rajoelina a exprimé son profond respect envers ceux qui ont sacrifié leur vie pour la lutte, soulignant le patriotisme qui anime la nation et l'aspiration commune au développement. Il a rappelé la modification de la Constitution en 2010, changeant la devise nationale en "Amour, Patrie, Développement", soulignant ainsi l'importance du patriotisme dans chaque action entreprise pour faire progresser le pays.

Une partie significative du discours a été consacrée à la confiance en Dieu, citant les Proverbes pour souligner l'importance de confier les projets à Jehovah. Le Président a affirmé que tout le travail accompli jusqu'à présent a été confié à Dieu, renforçant sa conviction que les aspirations pour Madagascar se réaliseront.

Le Chef de l'État a également condamné fermement l'utilisation d'armes pour résoudre des divergences politiques, soulignant que la violence ne devrait jamais être une solution pour les différends. Il a rappelé l'appel au pardon lancé l'année précédente, soulignant la nécessité d'adopter des comportements justes et droits.

S'adressant aux élus et hauts fonctionnaires, Andry Rajoelina a souligné l'importance de l'unité dans la lutte menée pour le bien du pays. Il a appelé à la coopération pour maximiser les avantages pour la majorité à travers les responsabilités partagées.

 

Recueillis par L.A.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff