Publié dans Politique

Fetra Rakotondrasoa - « La population attend beaucoup des députés IRD … et du Président Rajoelina »

Publié le mercredi, 05 juin 2019

Les listes Isika rehetra miaraka amin'ny prezida Andry Rajoelina (IRD) et celles d'indépendants d'obédience proche du pouvoir actuel ont remporté la bataille pour Tsimbazaza dans des circonscriptions qui n'ont pas voté pour l'actuel Président de la République lors du premier et du second tour de l'élection présidentielle. Tel est l'un des constats qui se dégagent des dernières tendances des résultats des élections législatives publiées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Les Districts de la Région Vakinankaratra tels qu'Antanifotsy ou d'Antsirabe II, de la Région Alaotra Mangoro, à l'instar d'Ambatondrazaka et d'Amparafaravola, considérés comme des fiefs du finaliste malheureux de la dernière élection présidentielle sont passées du côté Orange  durant ces législatives. Dans cette catégorie, l'on peut également citer des Districts de la Région d'Itasy. 

« L'IRD a investi des hommes et des femmes nouveaux. Cela a manifestément séduit les électeurs », estime de prime abord, Fetra Rakotondrasoa, candidat de la liste Isika Rehetra miaraka amin'ny Prezida Andry Rajoelina dans le District de Miarinarivo, dans la Région Itasy, au cours d'une discussion. En tête selon les dernières tendances publiées par la CENI, il explique également la percée  de la coalition présidentielle dans ces circonscriptions pourtant réputées pro-Ravalomanana, par une certaine peur des électeurs « d'être laissés pour compte au cas où ils ne votaient pas pour les candidats de la coalition présidentielle ». La débâcle du Tiako i Madagasikara est également mise en avant, par celui qui brigue un premier mandat de député. La plupart de ces candidats du TIM ont surtout été investis à cause de leurs « influences » sur les grands électeurs et non pas en raison de leur cote de popularité auprès de la base, selon l'appréciation du chroniqueur politique de Free Fm. Ce dernier met également le mauvais score du TIM sur le dos de la perte de vitesse du parti vert et bleu.  Sans verser dans le triomphalisme, malgré la majorité probable de l'IRD, le  journaliste interprète les bons résultats de sa formation politique, comme une ardente obligation de réussir. Il estime que le Président et sa majorité sont attendus au tournant  et affirme en avoir conscience. « La population attend beaucoup de députés IRD  et du Président Rajoelina », affirme-t-il, soulignant que son constat est  « valable » du moins dans toute la partie moyen-ouest du pays, à savoir la Région Itasy et le Bongolava notamment. En  attendant les résultats provisoires des élections législatives, prévus en fin de semaine prochaine, les dernières tendances publiées par la CENI créditent l'IRD de plus de 80 sièges sur les 151 à l'Assemblée nationale. « Ce serait une étape importante franchie pour la réalisation des Velirano du Chef de l'Etat », estime Fetra Rakotondrasoa. Avec la probable solide majorité à l'Assemblée nationale, « le Président aurait toutes les cartes en main pour
mettre son programme en
pratique », dit-il.
La rédaction

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff