Publié dans Politique

Interdiction de sortie du territoire - Trois plaintes contre Ny Rado Rafalimanana

Publié le mercredi, 05 février 2020

Deux plaintes pour usage de faux et une autre pour abus de confiance. Telles sont les accusations sur Ny Rado Rafalimanana portées par une de ses relations d’affaires au mois de mars de l’année dernière. Apparemment,  la plaignante a été finalement entendue à voir les informations véhiculées, ces derniers temps, affirmant l’existence d’une interdiction de sortie du territoire  (IST) à cet opérateur économique basé en dehors du pays et qui se dit également ambassadeur d’une association internationale. Un titre pourtant réfuté par les autorités malagasy et ce depuis le précédent régime qui a classé sans suite sa demande d’accréditation à Madagascar.

 

Ny Rado Rafalimanana a laissé des souvenirs amers à certains dont la jeune femme malade, Kareen Ramarojaona, à qui il avait promis la prise en charge de son évacuation sanitaire en Inde pour une transplantation rénale. C’était au temps de la campagne électorale au cours de laquelle la jeune femme, orpheline, ayant lancé un SOS sur les réseaux sociaux, a été « exposée » sur civière  par Ny Rado Rafalimanana au Palais des sports de Mahamasina pendant un événement sportif. Mais depuis «  le bienfaiteur » a complétement disparu de la circulation laissant Kareen et son frère dans la détresse. Des gens de bonne volonté lui sont venus en aide pour assurer du moins son traitement en attendant une éventuelle évacuation sanitaire à l’étranger. Comme cette fratrie ne peut rien faire face à cette promesse non tenue de Ny Rado Rafalimanana,  c’est une autre personne qui a attaqué ce dernier à la Justice malagasy. Lui aussi s’est senti  victime d’escroquerie et a décidé de porter plainte.

Ceux qui croyaient à une décision politique cette interdiction de sortie du territoire de Ny Rado Rafalimanana se sont ainsi trompés. D’autres pensaient pour leur part que la décision aurait un lien avec son refus d’obtempérer face aux gendarmes à Ambatondrazaka. Mais finalement, l’interdiction faisait suite au dossier judiciaire dans lequel Ny Rado Rafalimanana est mouillé et qui nécessite sa présence au pays pour le besoin de l’enquête. Une décision saluée certainement par le plaignant qui aspire à ce que justice soit faite….

La Rédaction

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités
  • Législatives - Des ministres candidats
  • Attaque visant un commerçant à Fenoarivo-Atsinanana - Un ancien employé comme présumé commanditaire
  • Indonésie- Madagascar - Une coopération bilatérale en plein essor
  • Emeute à Ankazomiriotra - Des armes de la Gendarmerie disparues
  • Ile Maurice - Des jeunes filles malagasy forcées de se prostituer
  • Enseignement technique - Le LTP Ampasampito objet d’une complète réhabilitation 
  • Détournement de véhicules au ministère de la Santé publique - Un fonctionnaire et un propriétaire de garage sous les verrous
  • Députations - La caution quadruplée
Pub droite 1

Editorial

  • L’effritement
    L’Opposition se disloque ! Le C 11, entendre Collectif des 11 candidats, s’évanouit ! Le régime Orange n’a pas contrepoids crédible en face. Emportés par le souffle de la déflagration de l’éclatante victoire du candidat n° 3, Rajoelina Andry Nirina, les cadors de l’Opposition ne s’en remettent pas. Abasourdis, ils peinent à savoir où mettre les pieds ! Traumatisés, certains de ces malheureux perdants disparaissent des écrans de radars. Et pour cause ! En réalité, il n’existe pas à Madagasikara une Opposition politique répondant aux normes universellement reconnues. Une Opposition comme étant une force de proposition à la hauteur des attentes de la population. Une Opposition maîtrisant les arcanes de la gestion des affaires nationales et capable de tenir un débat d’idées sans passion déplacée fait défaut. Une force d’alternance de nature à prendre le relais selon le verdict des urnes démocratiquement correct laisse à désirer. En fait, le pays…

A bout portant

AutoDiff