Publié dans Société

Covid-19 - 8 Régions épargnées !

Publié le mardi, 16 juin 2020

Depuis le 19 mars dernier, date de l'annonce de la première contamination du coronavirus à Madagascar, jusqu'à hier vers 13h, 8 Régions sur 22 sont épargnées par la pandémie. Effectivement, ces Régions n'ont encore identifié aucun positif de Covid-19. Il s'agit notamment d'Amoron'i Mania, Betsiboka, Sofia, Melaky, Vatovavy-Fitovinany et Androy. A cela s'ajoutent les Régions de Sava et Diana, constituant l'ex-Province de Diego-Suarez, la seule parmi les 6 Provinces à ne contenir aucun malade du coronavirus.

 

Même en étant hors du danger, du moins pour l'instant, l'Etat d'urgence sanitaire décrété par le Gouvernement y est appliqué. Des centres de commandement opérationnel (CCO) Covid-19 régionaux y sont actifs. Les gestes de barrières sanitaires y sont respectées aussi bien que dans les zones affectées directement. Pas plus tard que la semaine dernière, le CCO Covid-19, Région d'Androy a par exemple coordonné une séance de travail dont l'objectif porte sur la mutualisation des efforts et le renforcement de la sensibilisation des populations sur les gestes barrières.

Selon le ministère de la Santé publique  (MSP), 14 Régions enregistrent actuellement 889 cas confirmés au coronavirus. Celle d'Atsinanana répertorie le plus de personnes infectées, suivie par Analamanga. La Région de Boeny, quant à elle, vient de répertorier hier leurs trois premières contaminations après trois mois de propagation du coronavirus à Madagascar.

3 cas confirmés à Mahajanga

« Un chauffeur d'un Sprinter fourgon, âgé de 30 ans, venu de Fenoarivo Atsimondrano et qui opère entre Antananarivo et Marovoay s'est trouvé en situation irrégulière. Destiné à transporter des marchandises, son véhicule a transporté depuis Marovoay une femme de 42 ans. L'EMMOREG installé au niveau du barrage sanitaire de cette zone les a interceptés et transférés à Mahajanga. Le 6 juin dernier, ces deux individus ont été mis en quarantaine auprès de l'hôpital Manarapenitra Mahajanga et ont passé des tests PCR le lendemain. Les résultats nous sont parvenus et ils se sont avérés positifs au Covid-19 », raconte une autorité sanitaire locale. Et d'ajouter que le troisième cas confirmé est également une femme de 42 ans, rentrée de son travail à Antananarivo. « Elle était munie d'un ordre de mission à son retour à Majunga. Cependant, les règlements sanitaires stipulent son isolement et l'analyse en laboratoire dont le résultat s'est révélé par la suite positif », a-t-elle-poursuivi.

Cette zone entre actuellement dans la première phase de lutte où les mesures mises en place visent actuellement à isoler et traiter les malades. Entre-temps, les autorités sanitaires locales mènent une enquête sanitaire afin de retracer leurs activités récentes, ce qui va permettre d'identifier les personnes qui étaient en contact avec eux. Rappelons que deux cas positifs ont été déjà signalés dans la ville des fleurs. Etant donné qu'il s'agissait d'un cas importé de la Capitale dont le traitement s'est déroulé au CHU Anosiala, le CCO Covid-19 ne l'a pas comptabilisé. Par contre, 30 personnes ayant été en contact avec ce dernier ont fait l'objet de tests en laboratoire et dont les résultats se sont révélés négatifs.

K.R.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff