Publié dans Société

First global challenge 2020 - Madagascar brigue le podium

Publié le mardi, 29 septembre 2020

Dans le Top 5 depuis le début de la compétition. La Team Madagascar participant au concours international de robotique ou « First global challenge » (FGC 2020) a su briller dans le classement. L’équipe malagasy est actuellement au 4è rang mondial, selon le classement mondial, avec 78 points. La Team Chili se trouve en tête du classement avec 82 points, soit 4 points de différence avec celle de la Grande île. « Nous espérons briguer le podium lors de la proclamation officielle des résultats, le 31 octobre prochain.

En fait, 11 défis restent non corrigés malgré la fin de la compétition, le 25 septembre dernier. Pourtant, l’équipe malagasy a fait ses preuves durant ces challenges effectués lors du regroupement au CEFOM. Nous gardons espoir, même si être au 4è rang est déjà un exploit avec 190 pays participants », avance Adrienne Irma Rabemanantsoa, l’un des 2 coachs de l’équipe.

Avec le thème « connecting communities », tous les challenges et compétitions se sont faits 100% en ligne et à distance durant le FGC 2020, à cause de la pandémie de la Covid-19. Les 5 membres de la Team ont participé aux compétitions chez eux, à Antananarivo et à Antsirabe, du 27 juin au 3 septembre dernier. Il a fallu le soutien entier du ministère de la Communication et de la Culture (MCC) pour arriver à leur regroupement dans la Capitale depuis le 4 septembre jusqu’au terme du concours.

Soutien des partenaires et de la population 

« Nous avons bénéficié d’une prise en charge complète du MCC, que ce soit pour l’hébergement, la restauration, le transport et la logistique. De plus, les jeunes ont pu bénéficier d’une meilleure connexion et d’une bonne concentration en étant réunis dans un même et seul endroit. D’un autre côté, le travail d’équipe s’est amélioré, tout comme le coaching avec les présentiels », rappelle Mendrika Nomenjanahary Razananiriana, l’un des coachs. « Personnellement, j’ai gagné en réseautage national et international ainsi qu’en communication et en créativité, sans parler des expériences acquises », ajoute Cynthia Ambinintsoa, une des membres de l’équipe. Le séjour à Antananarivo a également été bénéfique pour la Team, avec le soutien et la collaboration de divers partenaires. A cela s’ajoute le soutien permanent de la population, des internautes sur les réseaux sociaux ou encore de la diaspora malagasy aux Etats-Unis. 

A titre de rappel, Madagascar a pu participer au FGC depuis sa première édition en 2017. Ce concours international initié par l’association First vise à susciter la passion des jeunes du monde entier pour les Sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM). C’est une manière de les inciter à réveiller leur talent et leur créativité dans la robotique, et les aider à travailler plus. Pour le pays, l’association « STEM 4 GOOD » veut inspirer les jeunes à découvrir et à acquérir les compétences nécessaires pour créer des solutions technologiques innovantes aux grands défis du futur.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff