Publié dans Société

Association du Grand Sud Est - Rasivindravalotry Claudio officiellement président

Publié le jeudi, 01 octobre 2020

Une guerre froide entre les membres. L’association du Grand Sud Est à Toamasina, rassemblant les natifs des Régions de Nosy varika, Mananjary, Ifanadiana, Ikongo, Manakara, Vohipeno, Farafangana, Vondrozo, Vangaindrano, Befotaka, Midongy Atsimo, Taolagnaro est divisée en deux camps à cause de la couleur politique. Afin de dissimuler les malentendus, les conservateurs des us et coutumes de cette association, notamment les Ampanjaka, ont effectué une déclaration officielle, mercredi dernier.

Après un conclave, ils ont avancé que Rasivindravalotry Oswaldo Claudio est nommé officiellement président de cette association pour Toamasina durant un mandat de 4 ans. En effet, durant 10 ans successifs, c’est le District de Manakara qui a été à la tête de l’association et puis Farafangana pendant 12 ans. C’est seulement une année que le District de Vangaindrano a pris le flambeau mais il a quitté son poste à cause de son étiquette politique. A cette époque où la partie politique HVM a été encore au pouvoir, il a subi diverses maltraitances pour enfin abandonner, et ce, à cause de son étiquette politique MAPAR. Il a été alors remplacé illégalement avec des faux récépissés.

Cette association a été créée dans le but de rassembler les natifs de ces Régions, sur ce, une réconciliation a été organisée pour réunir les camps adverses, notamment Manakara et Vangaindrano. Ce dernier qui a été victime des micmacs perpétrés par quelques personnes qui ont divulgué que la présidence de l’association Grand Sud Est revient encore au District de Manakara. Une annonce solennelle a été effectuée à l’issue de laquelle Vangaindrano dirigera l’association qui d’ailleurs a eu leur bénédiction. Les Ampanjaka ont ainsi l’intention de porter l’affaire devant le Tribunal concernant l’usage de faux perpétré par le préfet de Toamasina qui a octroyé un faux récépissé.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff