Publié dans Société

Soarano - Une dizaine de box démolis

Publié le lundi, 19 octobre 2020

La décongestion et l'assainissement d'Antananarivo est au centre des priorités de la Municipalité de la ville. Après l'expulsion des commerçants ambulants, des revendeurs et réparateurs de téléphones, ainsi que des voitures encombrantes du côté d'Analakely, Soarano, Behoririka et l'avenue de l'Indépendance, la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) a procédé, hier, à la démolition des box illicites se trouvant à Soarano, à côté du marché Pochard. Il s'agissait d'environ une dizaine de box, composés de boutiques conçues pour la vente de téléphone et d'accessoires, gargotes, service de « Mobile Money », etc.

 

D'après une explication émanant de la Direction des transports et de la mobilité urbaine (DMTU), les propriétaires de ces box ont déjà reçu une notification, datant du mois de juin dernier. Cependant, ils ont saisi le Tribunal administratif afin que la démolition soit suspendue. Sitôt après, le verdict est tombé et les propriétaires des box n'ont pas eu gain de cause. Sur ce, les équipes du DMTU et celles juridiques de la CUA se sont rendues sur place, hier, afin d'exécuter la démolition. Mais avant cela, les commerçants disposaient encore de quelques heures pour libérer les lieux et transporter leurs marchandises ailleurs.

D'autres quartiers comme Ankorondrano, Ivandry et Alarobia sont également concernés par cet assainissement. Les commerçants longeant les rues ont été expulsés des lieux après un avertissement. Ils ont été sensibilisés afin d'intégrer le secteur formel, d'autant plus que chaque Fokontany dispose d'un marché public.

L'objectif étant de libérer les trottoirs afin que les usagers puissent respecter le Code de la route stipulant que les rues sont destinées aux véhicules et les trottoirs sont conçues pour les piétons. D'ailleurs, cette confusion dans le respect dudit code est la principale cause des embouteillages monstres qui minent la Capitale.

Anatra R.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff