Publié dans Société

Faux lors du baccalauréat - Deux personnes dont un maître Fram jetés en prison

Publié le vendredi, 23 octobre 2020

Jeudi dernier, les deux individus impliqués dans une affaire d'imposture lors du  recent examen officiel du baccalauréat, respectivement à Farafangana et à Mananara-Nord, ont été places sous mandat de dépot. Les membres du jury les ont surpris en train de composer à la place des vrais candidats, qui ont simplement brillé par leur absence pour des raisons non évoquées.

 

A commencer par le faux candidat de Farafangana. La supercherie fut mise à nu durant l'épreuve de mathématiques. Le premier a donc remplacé les photos d'identité   du candidat prévu faire la composition par les siennes. En agissant ainsi, le faux candidat a espéré ne pas être inquiété, ni identifié. Or, en vérifiant en détail les renseignements concernant la postulante, car il s'agit d'une fille et non un homme, les jurys découvrent finalement la tromperie. Pris sur le fait, le suspect ne pouvait que reconnaître les faits. Il a avoué vouloir composer à la place de la candidate, qui n'est autre que sa femme. Mais ce n'est pas tout. Les examinateurs dans la salle d'examen, étaient tombés des nues en apprenant que le concerné est un maître Fram !

Quant à la seconde affaire, elle est survenue à Mananara-Nord. Cette fois, le faux dont on incrimine un autre suspect concerne l'épreuve de philosophie. Là, il a voulu faire le bacc à la place d'un autre individu. En réalité, le suspect a profité de sa ressemblance  physique avec le candidat absent pour travailler à la place de celui-ci. Or, c'était sans compter le flair et la méfiance des membres du jury. Car en le soumettant à un contrôle, ces derniers ont finalement compris les manèges du quidam. Ses traits sont loin de correspondre à ceux du jeune candidat, et il fut arrêté sur-le- champ.

Franck R.

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff