Publié dans Société

Traitement de la Covid-19 - Tous les cas positifs désormais hospitalisés

Publié le dimanche, 08 novembre 2020

Fin du traitement à domicile ! Après la levée de l’état d’urgence sanitaire, les autorités sanitaires ont mis en œuvre de nouvelles stratégies pour endiguer la propagation du coronavirus. L’une d’entre elles consiste à l’arrêt du traitement à domicile. Joint au téléphone hier, le directeur de la communication auprès du ministère de la Santé publique, Andry Raharison a avancé que toutes les personnes testées positives à la Covid-19 sont obligatoirement admises à l’hôpital. « Si auparavant, seul les cas développant une forme grave dela pandémie ont été pris en charge au niveau des établissements sanitaires, désormais même les patients infectés ne présentant pas des formes symptomatiques vont être hospitalisés afin de suivre le traitement », a-t-il précisé. Et d’ajouter que le traitement peut être réalisé dans des  établissements sanitaires publics ou des cliniques privées.

 

En outre, la prévention d’une éventuelle deuxième vague du coronavirus constitue une priorité à Madagascar. Samedi dernier, le ministère de la Santé publique s’est entretenu avec les médecins libres afin de rappeler aux personnels de santé que le pays n’est pas encore épargné   de cette maladie virale. Dans le cadre d’un atelier, les personnels de santé du secteur privé ont été mobilisés sur l’application des gestes barrières sanitaires et leur rôle dans la prise en charge des patients infectés. Le renforcement de la collaboration entre les deux entités a été aussi au programme. Cela a été une occasion pour le docteur Eric Andrianasolo, président de l’Ordre des médecins de mobiliser et d’impliquer davantage les médecins libres dans ce combat.  

Il est à rappeler que les grands hôpitaux ainsi que les laboratoires d’analyse à Antananarivo continuent d’effectuer des prélèvements pour déterminer la contamination de quelconque cas suspects. Les résultats des analyses s’obtiennent toujours dans les 72 heures.

122 nouvelles contaminations en une semaine

Effectivement, la Covid-19 sévit toujours dans la Grande île. Du 31 octobre au 7 novembre dernier, 2 495 tests PCR ont été réalisés et les résultats des analyses en laboratoire ont révéléde nouveaux patients infectés par le coronavirus. Les statistiques officielles indiquent 122 nouvelles personnes testées positives dont 17 cas importés, faisant ainsi un total de 17 223 cas positifs depuis le début de la contamination. La Région de Haute-Matsiatra a répertorié 20 nouveaux cas confirmés. Alaotra-Mangoro a recensé 19 porteurs du virus, sans oublier Analamanga qui en compte 17. La partie Nord de Madagascar a de son côté découvert 21 individus infectés. Les nouveaux cas positifs restants sont répartis dans d’autres Régions telles queVatovavy-Fitovinany, Ihorombe, Boeny, Atsimo-Andrefana, Anosy, Menabe, Vakinankaratra et Atsinanana.

En cet intervalle de temps, 107 porteurs du virus ont recouvré la santé. Depuis le 12 avril, date du premier cas de guérison, le pays a répertorié 16 516 patients remis. Malheureusement, ces 8 derniers jours, 5 patients ont rendu l’âme après avoir été victimes de syndrome de détresse respiratoire aiguë. Aux dernières nouvelles, 249 décès dus au coronavirus ont été signalés à Madagascar. A la date d’hier, 468 individus infectés suivent toujours le traitement.

En comparaison à la dernière évolution de l’épidémie communiquéehebdomadairement, les chiffres annoncés hier en matière de contamination et de guérison ont connu une légère baisse. Par contre, le nombre de patients emportés par le coronavirus est passé de zéro à 5. Ces statistiques démontrent que le virus persiste toujours et que l’application des gestes barrières sanitaires reste très importante pour maintenir la propagation de cette pandémie dans le pays.  

K.R. 

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff