Publié dans Société

Trafic de drogue dure aux 67ha - Deux suspects dans le filet de la Police

Publié le jeudi, 19 novembre 2020


Vers le début de l’après-midi jeudi dernier, les éléments de la brigade des stupéfiants Anosy ont procédé à l’arrestation de deux jeunes hommes de 18 ans chacun pour usage et trafic d’héroïne aux 67ha.
En effet, les suspects auraient été surpris en train même de démarcher. Ce double coup de filet de la Police serait le fruit d’une dénonciation de la part de certains informateurs qui agissent sous le couvert d’anonymat.
Bien que la Police n’ait trouvé qu’une infime quantité de cette drogue dure sur les concernés, on peut dire que ces derniers sont des spécialistes en la matière. Car s’ils achètent le gramme à 50 000 ariary auprès du fournisseur, ils fractionnent ensuite l’héroïne en 7 petits fragments dont l’un est ensuite proposé à 5 000 ariary au client.
Le cas de ces deux jeunes démarcheurs n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qu’a connu le quartier des 67ha. Bien avant eux, plusieurs autres petits dealers, Africains inclus, ont été déjà arrêtés, sinon emprisonnés depuis. Mais cela semble n’avoir pas d’effet chez les trafiquants, qui travailleraient pour un réseau occulte auquel toute une zone d’ombre persiste encore à leur sujet.
F.R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff