Publié dans Société

11 janvier 2020 - 11 janvier 2021 - Deux millions de personnes décédées de la Covid-19

Publié le lundi, 11 janvier 2021


Un an jour pour jour hier, la Covid-19 a fait officiellement son premier décès. Il s’agissait d’un Chinois de 69 ans habitant dans la ville chinoise à Wuhan où le virus a été détecté pour la première fois. 365 jours après, ce virus est devenu l’une des principales causes de mortalité à travers la planète. Après ce premier décès officiel, la barre des 2 000 000 de décès est presque franchie aujourd’hui, un an après. Le pays berceau du virus, c’est-à-dire la Chine, a déploré jusqu’ici 4 634 morts sur 87 433 personnes contaminées.  Et même si ce pays est parvenu dès le printemps dernier à enrayer l’épidémie, actuellement il risque un rebond épidémique. La semaine dernière, le Hebei, une Province située à l’Est de la Chine, a fait état de plus de 300 contaminations, dont près de 200 cas asymptomatiques.
A la date d’hier, ce sont notamment les Etats-Unis d’Amérique qui sont le plus endeuillés avec 374 428 morts. Ils sont suivis par Brésil qui a compté 203 100 décès, et après l’Inde avec 151 160 morts.  En général, le continent américain recense plus de cas de décès que les autres continents avec 918 390 patients emportés par la Covid-19. En Europe, le chiffre monte en flèche également avec 617 928 décès qui ont été rapportés depuis le début de cette pandémie. Ce sont le Royaume-Uni, l’Italie, la France, l’Espagne qui, jusqu’à présent, ont été les plus durement frappés. Par contre, l’Asie n’a comptabilisé jusqu’ici que 317 385 décès. Après l’Océanie, le continent africain est le moins touché en termes de nombre de morts avec 72 122 décès, dont 33 163 ont été signalés en Afrique du Sud. Rappelons que le premier décès lié au coronavirus en Afrique a été enregistré en Egypte le 8 mars 2020. Il s’agissait d’un touriste allemand âgé de 60 ans.
Particulièrement pour Madagascar, le premier patient ayant rendu l’âme à cause de cette pandémie, a été recensé le 17 mai 2020. Le premier décès déclaré sur le territoire national est donc survenu deux mois après l’apparition du premier cas confirmé. C’était un homme de 57 ans, originaire de Toamasina, souffrant de diabète et d’hypertension artérielle. Depuis ce temps-là, 267 patients ont succombé du syndrome de détresse respiratoire aigüe. Par ailleurs, la première victime malagasy, expatriée en France, emportée par ce virus le 23 mars 2020, a été un médecin urgentiste travaillant à Compiègne, une Commune située dans le Département de l’Oise.
Découverte de traitements jusqu’à la disponibilité des vaccins
Afin de maîtriser cette crise sanitaire, tous les pays ont déployé leurs ressources pour la recherche d’un traitement à administrer aux patients de la Covid-19. Et comme l’heure est grave, la plupart des traitements n’ont pas fait l’objet d’un essai clinique ou d’une expérimentation médicale, à commencer par le traitement à base de Chloroquine du Professeur Didier Raoult en France, l’essai Recovery au Royaume-Uni, ou encore le Remsdesivir utilisé pour combattre l’Ebola. Ce sont notamment des anti-viraux, des antibiotiques, des corticostéroïdes. Cependant, d’autres pays ont choisi les produits issus de la médecine traditionnelle pour soigner les malades infectés. Madagascar fait partie des pays qui ont opté pour cette dernière option.
Ainsi, le 20 mars 2020, le Président de la République malagasy, Andry Rajoelina, a lancé officiellement le Covid-Organics, un remède traditionnel amélioré aux vertus curatives et préventives des symptômes du coronavirus. Distribué au niveau national, ce protocole de traitement a aussi intéressé et servi dans d’autres pays tels que Sénégal, la Guinée Equatoriale, la Guinée Bissau, la République de Congo, les Comores.
Entre-temps, même s’il faut au moins 10 longues années pour concevoir un vaccin, les scientifiques américains ont battu le record. Deux laboratoires américains qui sont Moderna et Pfizer BioNTech ont conçu les premiers vaccins contre la Covid-19. Vers la fin de l’année 2020, les premières doses ont été déjà administrées au Royaume-Uni, en Russie et aux Etats-Unis. En Chine, au total, 9 millions de personnes ont déjà bénéficié du vaccin contre le coronavirus grâce aux efforts entrepris par les autorités.
Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Recrudescence de la Covid-19 à Nosy-Be - Suspension des vols internationaux envisageable
  • Trafic des 73,5 kg d’or - La Justice sud-africaine déboute la société de Dubaï et les trois trafiquants malagasy
  • RMDM - Une plateforme adepte de la désinformation
  • Université de Toamasina - Son président aspire à devenir ministre
  • Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023
  • Route Nationale 44 - Les travaux avancent lentement…mais sûrement
  • Andry Rajoelina - Un Président respectueux de la démocratie
  • Diffamations envers les enfants du Président Rajoelina - Des mesures seront prises !
  • Université de Toamasina - Malgré tout, le président toujours en place
  • Forum économique international sur l’Afrique - Le Président Rajoelina plaide pour le secteur sanitaire et médical

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A plaindre !
    Le microcosme politique dans lequel évolue l’Opposition à Madagasikara est médiocrement dominé par des hommes et des femmes à plaindre. Des leaders politiques qui souffrent lamentablement de perspicacitéet du sens de discernement. Ils conduisent les brebis vers l’échafaud. Fort heureusement que les simples militants sont plus intelligents voire plus malins que les dirigeants. Ils savent faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. En effet, les supposés sympathisants ne se laissèrent guère manipuler par des dirigeants en manque d’objectif sérieux. La population de la Capitale atteint déjà un certain niveau de maturité politique, elle rejette toute tentative de livrer le pays au caprice de la crise ni de se faire avoir aux griffes du piège tendu.A tout seigneur, tout honneur ! Ravalomanana Marc, fondateur du parti TIM, le chef de file de l’opposition, en étant le président du RMDM, un ancien Chef de l’Etat, de son état, un ex-…

A bout portant

AutoDiff