Publié dans Société

Dépression dans le Nord-ouest - 5 morts et plusieurs dégâts

Publié le dimanche, 07 mars 2021

Le Nord-ouest du pays a été durement frappé par la dépression qui a pris naissance dans le Canal de Mozambique, la semaine dernière. Cette Région a été donc tellement secouée par cette perturbation que celle-ci a fait des victimes. C’est le cas samedi dernier lorsqu’une grande pirogue transportant 8 pêcheurs a sombré dans l’embouchure de Soalala. Deux pêcheurs ont été avalés par la forte houle. Si le corps de l’un d’eux a été retrouvé samedi même, celui d’un autre ne le fut qu’hier matin. Seuls donc six sont indemnes après l’accident.

 

Mais vers 5h du matin vendredi dernier, et à Analalava, c’est encore pire. Trois autres pêcheurs ont trouvé la mort durant une navigation au milieu d’une mini-tempête survenue en pleine mer. Ce drame est survenu au large du quartier de Nosy Lava.

Mais il n’y a pas que les victimes. Le phénomène a occasionné d’importants dégâts sur la ville d’Analalava à cause des pluies diluviennes accompagnées de bourrasques, qui l’ont secouée depuis quelques jours. “Les dégâts laissés par les intempéries sont d’une ampleur sans précédent qu’on les qualifie même d’incalculables”, explique une source d’information locale. Outre cela, la RN31A qui assure la liaison entre Analalava et les autres Communes qui la ravitaillent est pour le moment coupée. “Le député de la Région se bat des pieds et des mains pour obtenir sa réhabilitation dans le meilleur délai, sinon ce sera le drame pour Analalava”, renchérit-elle.

A Mahajanga, les quartiers qui sont situés dans des zones inondables sont déjà plus ou moins submergés, selon une source locale. Cette situation est due aux pluies intermittentes parfois aussi accompagnées de coups de vent. Malgré cela, les habitants de ces quartiers se montrent pourtant récalcitrants à rejoindre les sites d’hébergement provisoire, et préfèrent donc se résigner dans cette situation. Seule consolation, les pêcheurs locaux se sont montrés plus réalistes. Ils se sont abstenus à se hasarder à naviguer durant ces quelques jours où le mauvais temps a persisté dans la Région. Cela explique donc qu’on n’enregistre aucune victime en mer au large des côtes majungaises, contrairement à d’autres.

Franck R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff