Publié dans Société

RN 7 - Des passagers clandestins interceptés à Tsinjony

Publié le dimanche, 18 avril 2021

Des citoyens indisciplinés. Malgré l’installation d’un barrage sécuritaire séparant la Région d’Analamanga et celle de Vakinankaratra, certains pensent encore pouvoir le franchir sans problème. Dans la matinée du samedi dernier, un Mercedes Sprinter a été intercepté par les éléments de la Gendarmerie nationale en charge du barrage mixte de Tsinjony.

A bord de ce véhicule se trouvaient des passagers venant d’Antsirabe et voulant rejoindre Antananarivo. D’après une enquête préliminaire, ces derniers ont acquitté chacun une somme 120 000 ariary en guise de frais de transport. Le permis de conduire du chauffeur a été retiré. Ce dernier sera prochainement déféré au Parquet d'Antsirabe, tandis que le véhicule a été mis en fourrière. La veille, des fourgons de marque Sprinter ont été également mis en fourrière. Certains chauffeurs de ces véhicules ne disposent pas d’acte de changement de statut, tandis qu’autres minibus ne sont pas équipés de porte-bagages. La Gendarmerie de rappeler que l’état d’urgence sanitaire exige à chaque citoyen d’opérer dans la régularité.

Face à cette situation, de nouvelles organisations ont été mises en place pour lutter contre les infractions au niveau de la RN7 et limiter le déplacement des véhicules et des piétons. L’itinéraire pour les véhicules de transport suburbain desservant la Région d’Analamanga doit s'arrêter à la Commune rurale d'Ambalavao, dans l’Atsimondrano.

Les véhicules de transport national qui opèrent sur les axes menant vers les Régions du sud ne peuvent pas rouler au-delà d'Antsirabe. Seuls, les taxis-brousse dotés d’une licence valable jusqu'à Antsirabe peuvent assurer leur activité sur cet axe, soutient le communiqué de la Région de Vakinankaratra. Ces décisions ont été prises à l’issue d’une réunion avec l'Agence des transports terrestres (ATT), le ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation, les Forces de l'ordre, ainsi que les Régions d’Analamanga et de Vakinankaratra.

Les coopératives exerçant dans la Région de Vakinankaratra peuvent circuler librement, mais leurs véhicules ne peuvent pas dépasser Ambatolampy. La ligne Ambatolampy-Behenjy, se trouvant dans la Région de Vakinankaratra, est encore suspendue, excepté le vendredi, jour de marché à Behenjy. Les véhicules assurant cette ligne doivent obtenir une autorisation de l'ATT avant de pouvoir circuler.

Anatra R.

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff