Publié dans Société

Association AFF-Fondation VISEO - Deux EPP d'Atsimondrano font peau neuve

Publié le jeudi, 17 juin 2021

Ensemble pour un renouveau de l'éducation. L'association « Andry sy Fototra ho an'ny Fampandrosoana » (AFF) et la Fondation VISEO ont pu relever ce défi. Après quelques mois de travaux de construction et de réhabilitation, deux écoles primaires publiques (EPP) de la Circonscription scolaire (CISCO) d'Antananarivo-Atsimondrano, à savoir l'EPP d'Ambohidahy Ambalavao et celle d'Ambohimiadana Bongatsara, font désormais peau neuve.

Chaque établissement rénové, en suivant les normes requises, dispose de 3 salles de classe équipées de tables-bancs, un réfectoire avec une cuisine, des toilettes à compartiments ainsi qu'un puits. « Cette EPP d'Ambohidahy est l'une des plus belles infrastructures au sein de la Commune d'Ambalavao », s'est réjoui le maire de ladite Commune, hier lors de la cérémonie d'inauguration des nouvelles infrastructures.

L'AFF est un porteur de projet tandis que la Fondation VISEO s'est assurée du financement des travaux entrepris. La réhabilitation de ces deux EPP fait suite aux sollicitations des directeurs et des autorités locales. « Les élèves pourront désormais être scolarisés dans un meilleur environnement avec ces infrastructures de qualité. Il faudrait toutefois assurer leur entretien pour plus de pérennité », avance Haingo Ravatomanga, présidente d'honneur de l'AFF. Pour sa part, la Fondation VISEO ambitionne de construire 100 écoles en 5 ans. Ces deux EPP récemment réhabilitées constituent respectivement la 54ème et la 55ème infrastructure du lot. « Le soutien du secteur privé dans le secteur de l'éducation est d'une grande aide pour l'Etat, à travers le ministère. Les élèves pourront bénéficier d'une éducation de qualité grâce à ces infrastructures », confirme Andry Ratsivahiny, député élu dans le District d'Atsimondrano.

Pour information, l'association AFF mène diverses activités et actions sociales au profit des plus vulnérables, et ce, dans divers domaines dont la santé et la formation professionnelle. Pour ce nouveau projet apportant un renouveau dans l'éducation, les établissements en dégradation avancée situés dans les périphéries d'Antananarivo sont privilégiés. Le traitement des dossiers se fait par vague et selon l'état des écoles en question. Après la CISCO d'Antananarivo-Atsimondrano, les futurs projets s'effectueront dans l'Avaradrano ou à Ambohidratrimo.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff