Publié dans Société

Association AFF-Fondation VISEO - Deux EPP d'Atsimondrano font peau neuve

Publié le jeudi, 17 juin 2021

Ensemble pour un renouveau de l'éducation. L'association « Andry sy Fototra ho an'ny Fampandrosoana » (AFF) et la Fondation VISEO ont pu relever ce défi. Après quelques mois de travaux de construction et de réhabilitation, deux écoles primaires publiques (EPP) de la Circonscription scolaire (CISCO) d'Antananarivo-Atsimondrano, à savoir l'EPP d'Ambohidahy Ambalavao et celle d'Ambohimiadana Bongatsara, font désormais peau neuve.

Chaque établissement rénové, en suivant les normes requises, dispose de 3 salles de classe équipées de tables-bancs, un réfectoire avec une cuisine, des toilettes à compartiments ainsi qu'un puits. « Cette EPP d'Ambohidahy est l'une des plus belles infrastructures au sein de la Commune d'Ambalavao », s'est réjoui le maire de ladite Commune, hier lors de la cérémonie d'inauguration des nouvelles infrastructures.

L'AFF est un porteur de projet tandis que la Fondation VISEO s'est assurée du financement des travaux entrepris. La réhabilitation de ces deux EPP fait suite aux sollicitations des directeurs et des autorités locales. « Les élèves pourront désormais être scolarisés dans un meilleur environnement avec ces infrastructures de qualité. Il faudrait toutefois assurer leur entretien pour plus de pérennité », avance Haingo Ravatomanga, présidente d'honneur de l'AFF. Pour sa part, la Fondation VISEO ambitionne de construire 100 écoles en 5 ans. Ces deux EPP récemment réhabilitées constituent respectivement la 54ème et la 55ème infrastructure du lot. « Le soutien du secteur privé dans le secteur de l'éducation est d'une grande aide pour l'Etat, à travers le ministère. Les élèves pourront bénéficier d'une éducation de qualité grâce à ces infrastructures », confirme Andry Ratsivahiny, député élu dans le District d'Atsimondrano.

Pour information, l'association AFF mène diverses activités et actions sociales au profit des plus vulnérables, et ce, dans divers domaines dont la santé et la formation professionnelle. Pour ce nouveau projet apportant un renouveau dans l'éducation, les établissements en dégradation avancée situés dans les périphéries d'Antananarivo sont privilégiés. Le traitement des dossiers se fait par vague et selon l'état des écoles en question. Après la CISCO d'Antananarivo-Atsimondrano, les futurs projets s'effectueront dans l'Avaradrano ou à Ambohidratrimo.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache
  • Massacre à Ankazobe - 6 personnes placées sous MD
  • Tarif optima business - Les grands consommateurs grincent les dents
  • Trafic de drogue - Un dealer cache ses héroïnes sur son bébé
  • Incendie criminel à Ankazobe - Les arrestations se suivent
  • Union européenne - Giovanni Di Girolamo élevé au rang de Commandeur de l’Ordre national
  • Une attaque sur fond de vengeance !
  • Incendie criminel à Ankazobe - Quatre membres de la bande éliminés
  • Fonds routier - Rencontre entre le Président et les entrepreneurs impayés 
  • Déchéance du Président de la République - La HCC renvoie l’Opposition à ses études
Pub droite 1

Editorial

  • Bilan mitigé !
    L’heure du bilan sonne. Le mandat de cinq ans des membres du Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) tire à sa fin. Présidé dans un premier temps par le feu Général Charles Rabotoarison, Maka Alphonse prend le relais. La mission essentielle consiste à mettre en œuvre le « processus de réconciliation nationale » de telle manière que les blessures laissées par les crises, notamment à partir de 2002, soient guéries et par la suite instaurer un climat d’apaisement pour asseoir enfin l’unité nationale. Une noble mission à laquelle tout dirigeant politique sérieux et tout concitoyen responsable doivent assumer.

A bout portant

AutoDiff