Publié dans Société

Association AFF-Fondation VISEO - Deux EPP d'Atsimondrano font peau neuve

Publié le jeudi, 17 juin 2021

Ensemble pour un renouveau de l'éducation. L'association « Andry sy Fototra ho an'ny Fampandrosoana » (AFF) et la Fondation VISEO ont pu relever ce défi. Après quelques mois de travaux de construction et de réhabilitation, deux écoles primaires publiques (EPP) de la Circonscription scolaire (CISCO) d'Antananarivo-Atsimondrano, à savoir l'EPP d'Ambohidahy Ambalavao et celle d'Ambohimiadana Bongatsara, font désormais peau neuve.

Chaque établissement rénové, en suivant les normes requises, dispose de 3 salles de classe équipées de tables-bancs, un réfectoire avec une cuisine, des toilettes à compartiments ainsi qu'un puits. « Cette EPP d'Ambohidahy est l'une des plus belles infrastructures au sein de la Commune d'Ambalavao », s'est réjoui le maire de ladite Commune, hier lors de la cérémonie d'inauguration des nouvelles infrastructures.

L'AFF est un porteur de projet tandis que la Fondation VISEO s'est assurée du financement des travaux entrepris. La réhabilitation de ces deux EPP fait suite aux sollicitations des directeurs et des autorités locales. « Les élèves pourront désormais être scolarisés dans un meilleur environnement avec ces infrastructures de qualité. Il faudrait toutefois assurer leur entretien pour plus de pérennité », avance Haingo Ravatomanga, présidente d'honneur de l'AFF. Pour sa part, la Fondation VISEO ambitionne de construire 100 écoles en 5 ans. Ces deux EPP récemment réhabilitées constituent respectivement la 54ème et la 55ème infrastructure du lot. « Le soutien du secteur privé dans le secteur de l'éducation est d'une grande aide pour l'Etat, à travers le ministère. Les élèves pourront bénéficier d'une éducation de qualité grâce à ces infrastructures », confirme Andry Ratsivahiny, député élu dans le District d'Atsimondrano.

Pour information, l'association AFF mène diverses activités et actions sociales au profit des plus vulnérables, et ce, dans divers domaines dont la santé et la formation professionnelle. Pour ce nouveau projet apportant un renouveau dans l'éducation, les établissements en dégradation avancée situés dans les périphéries d'Antananarivo sont privilégiés. Le traitement des dossiers se fait par vague et selon l'état des écoles en question. Après la CISCO d'Antananarivo-Atsimondrano, les futurs projets s'effectueront dans l'Avaradrano ou à Ambohidratrimo.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff