Publié dans Société

Accidents de la circulation - Le ministre Tinoka Roberto hausse le ton

Publié le lundi, 27 septembre 2021

Face à la recrudescence des accidents de la circulation sur les routes nationales ces derniers jours, une délégation dirigée par le ministre des Transports et de la Météorologie, Tinoka Roberto Raharoarilala, a effectué une descente à Fianarantsoa. L'accident survenu à Anteza, dans la Commune de Fiadanana, District d'Ambohimahasoa, Région de Matsiatra-Ambony, a été le plus grave et le plus meurtrier. Le ministre des Transports, ayant représenté l'Etat, a présenté les condoléances aux familles des victimes et a souhaité un bon rétablissement aux blessés qui suivent encore des traitements dans les hôpitaux.

 

Face à cette situation alarmante, le ministre Tinoka Roberto Raharoarilala, en tant que premier responsable du secteur routier, a avancé que les sanctions seront sévères à l'endroit des transporteurs irréguliers et qu'il n'y aura plus aucune tolérance pour ceux qui ne suivent pas les règles. Il réclame ainsi le respect des limitations de vitesse, les panneaux de signalisation routière, la hauteur et le poids des bagages sur le toit, le remplissage du manifold et l'existence d'un aide-chauffeur pour les taxis-brousse qui effectuent un trajet de plus de 400 km. Comme l'Agence des transports terrestres (ATT) l'atteste, le repos de 8 heures après chaque voyage est aussi de rigueur.

Quant aux coopératives de transport terrestre, elles détiennent également une grande responsabilité dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation. A cet effet,  elles doivent assurer régulièrement le contrôle au départ des véhicules. Pour les taxis-brousse reliant la Capitale et les autres ex-Provinces de Madagascar, il est désormais obligatoire de rouler en caravane, notamment durant la nuit, soutient le ministre des Transports. Lui d'ajouter que l'Etat a pris en charge tous les frais relatifs aux soins des blessés, ainsi que le rapatriement des corps des victimes dans leur localité d'origine.

De leur coté, les observateurs ont également leur opinion face à l'augmentation des accidents mortels ainsi que des braqueurs sur les routes nationales. Selon eux, la suspension des voyages de nuit serait peut-être d'une grande aide pour les transporteurs ainsi que les usagers, tandis que certains misent sur la mobilisation des Forces de l'ordre.

Anatra R.

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff